Skip to content

La nuit dernière, onald Trump a renforcé ses accusations selon lesquelles Joe Biden aurait demandé à l'Ukraine de renvoyer un procureur chargé d'enquêter sur les relations commerciales de son fils Hunter.

Le président américain s'est déchaîné face à l'intensification de la controverse suscitée par l'affirmation d'un dénonciateur selon lequel M. Trump aurait lui-même tenté de faire pression sur le dirigeant ukrainien pour qu'il poursuive l'enquête sur Hunter Biden.

L'Ukraine est maintenant au centre d'un scandale complexe qui menace de nuire à la fois au président et à son opposant démocrate potentiel en 2020.

Il résulte d'une plainte interne déposée le 12 août par un dénonciateur inconnu de la communauté américaine du renseignement.

La plainte portait sur une conversation téléphonique entre M. Trump et le président nouvellement élu de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, le 25 juillet.

M. Trump aurait fait pression à plusieurs reprises sur M. Zelensky pour qu'il enquête sur les transactions de Hunter Biden en Ukraine, où il siégeait au conseil d'administration de la société gazière. Selon le Wall Street Journal, M. Trump l'a fait "environ huit fois".

Les démocrates ont accusé le président, ainsi que son avocat Rudy Giuliani, d’avoir tenté de contraindre l’Ukraine à poursuivre Hunter Biden en échange d’une assistance militaire.

M. Trump, quant à lui, a accusé les démocrates d'essayer de détourner l'attention des allégations qu'il avait faites contre Joe Biden.

Il affirme qu'en 2016, M. Biden, alors vice-président, avait exigé que le gouvernement ukrainien élimine le procureur chargé de l'enquête sur la société de gaz Hunter Biden.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *