DNUT commence à négocier sur le Nasdaq

Les beignets Krispy Kreme entrent en production à l’ouverture du magasin chez Harrods à Londres, Grande-Bretagne, le 3 octobre 2003.

David Bebber | Reuters

Les actions de Krispy Kreme ont augmenté de plus de 5% après avoir ouvert à 16,30 $ par action jeudi après-midi, lorsque la société est revenue sur les marchés publics.

Mercredi soir, la chaîne de beignets a évalué son offre publique initiale à 17 $ par action, bien en deçà de sa fourchette prévue de 21 $ à 24 $ par action. L’offre a levé 500 millions de dollars pour la société et lui a donné une valorisation implicite de 2,7 milliards de dollars. Krispy Kreme, qui possède également Insomnia Cookies, se négocie sur le Nasdaq sous le symbole « DNUT ».

La chaîne est devenue publique pour la première fois il y a 21 ans lors de la bulle Internet. En 2016, JAB Holding, la branche d’investissement de la famille Reimann, a privatisé Krispy Kreme après l’avoir racheté pour 1,35 milliard de dollars. JAB possède un certain nombre d’autres entreprises de restauration, notamment Panera Bread et Caribou Coffee.

« La transformation que cette entreprise a opérée au cours des cinq dernières années a été incroyable », a déclaré jeudi le PDG Mike Tattersfield sur « Squawk Box » de CNBC. « Nous avons travaillé sur notre marque, nous avons travaillé sur la culture. »

Au cours de l’exercice 2020, les revenus de Krispy Kreme ont augmenté de 17 % pour atteindre 1,12 milliard de dollars, mais la chaîne a enregistré une perte nette de 60,9 millions de dollars. Il a déclaré des pertes nettes au cours de ses trois derniers exercices alors qu’il réinvestit dans l’entreprise, comme dépenser 10,3 millions de dollars pour rouvrir un magasin phare de 24 heures à Times Square à New York et racheter bon nombre de ses magasins franchisés. Aujourd’hui, environ 85 % de ses emplacements appartiennent à l’entreprise.

Le début de la négociation de Krispy Kreme survient au cours de la semaine la plus chargée jusqu’à présent en 2021 pour les introductions en bourse aux États-Unis, avec au moins 16 autres sociétés faisant leurs débuts publics.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments