“Disparition à Clifton Hill”, “Damsel” et d’autres joyaux du streaming

Diffusez-le sur Netflix et Hulu.

Le réalisateur Albert Shin s’appuie sur l’effroi dès les premières images de ce thriller canadien atmosphérique; quelque chose ne va pas ici, même si nous ne savons pas encore quoi. Abby (Tuppence Middleton) ne le sait pas non plus, mais elle a passé la majeure partie de sa vie hantée par l’incident d’enfance qui commence le film : une rencontre à moitié comprise au bord d’un lac au cours de laquelle elle a peut-être été témoin d’un enlèvement. Maintenant, en tant qu’adulte dont la vie s’effondre, elle fait ce que beaucoup d’entre nous font : elle ignore ses propres problèmes et devient obsédée par les détails de plus en plus particuliers d’un incident dont on se souvient à peine. Shin a une façon troublante de glisser son appareil photo et de regarder avec curiosité dans l’obscurité (littérale et figurative); le résultat est un mystère solide et morose sur les secrets enfouis et l’histoire bizarre. Bonus : une apparition bien étrange du trésor canadien David Cronenberg en tant que podcasteur grisonnant.

Diffusez-le sur HBO Max.

Tout comme il était amusant de célébrer les fans de “Twilight” affluant vers les collaborations bizarres de Robert Pattinson avec Cronenberg dans les années qui ont suivi la fermeture de cette franchise, on ne peut que se réjouir d’imaginer les téléspectateurs de “The Batman” sur HBO Max cliquer sur ce véhicule Pattinson et être complètement confus. Nonobstant le genre (western) et le titre, il s’agit en quelque sorte d’un virage anti-héros pour l’acteur, qui semble se délecter de l’opportunité de jouer un doofus lâche; le personnage principal, à peine en détresse, est joué avec verve et entrain par Mia Wasikowska. Les réalisateurs David et Nathan Zellner orchestrent les événements avec un esprit ringard; c’est un film étrange, mais engageant.

Diffusez-le sur Hulu.