Dimitrov contre Karatsev dans les QF de l’Open d’Australie

MELBOURNE, Australie: Novak Djokovic portait du ruban adhésif au-dessus de sa hanche droite et a grimacé quand il s’est étiré pour quelques tirs dans un match de trois heures contre Milos Raonic qui entrera dans les records comme sa 300e victoire à un majeur.

Pour quiconque s’intéresse à la gravité de sa blessure, il la remet en contexte après s’être qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie pour la 12e fois.

Si c’est un autre tournoi qu’un Grand Chelem, je prendrais ma retraite, je me retirerais de l’événement, c’est sûr, a déclaré Djokovic dans une interview télévisée sur le terrain dimanche après son 7-6 (4), 4-6, 6-1, 6-4 victoire au quatrième tour. Quand il s’est réchauffé, tout allait bien. Pendant le match, c’était plutôt intermittent.

Le huit fois champion de l’Open d’Australie a prévu de passer la majeure partie des deux prochains jours à récupérer avant son quart de finale contre Alexander Zverev, sixième tête de série.

C’est à peu près comment il a passé son temps après s’être blessé à un muscle abdominal lors de sa victoire en cinq sets au troisième tour contre Taylor Fritz.

Beaucoup de récupération, beaucoup de temps pour faire de la physiothérapie et, dit-il, différents traitements avec différents appareils. Vous savez, juste des pilules, des analgésiques et des trucs comme ça avec l’équipe médicale… ça a vraiment beaucoup aidé.

Il ne s’est pas entraîné samedi, il a dit qu’il n’avait pas frappé de balle et qu’il ne savait pas avant de s’échauffer trois heures avant son match contre Raonic s’il serait ou non assez en forme pour jouer le match tardif de dimanche sur Rod Laver. Arène.

En fin de compte, il avait l’air bien alors qu’il prolongeait sa séquence en carrière à 12-0 contre le grand Canadien. Il a laissé tomber sa raquette et a franchi un panneau publicitaire dans le premier set, puis a regardé Raonic, 14e tête de série, se faire recoller la cheville droite pendant un temps d’arrêt médical dans le second.

Son mouvement n’était pas au sommet de Djokovic, mais il était assez bon pour produire 41 gagnants et ne laisser tomber qu’un de ses 20 matchs de service. Son record de victoires-défaites en carrière dans les quatre tournois majeurs du tennis est maintenant de 300-45, ce qui en fait le seul homme autre que Roger Federer (362-59) à compiler 300 victoires.

J’ai gagné le match contre un grand joueur », a déclaré Djokovic, et j’espère que ce sera encore mieux dans deux jours.

Le finaliste de l’US Open, Zverev, a battu Dusan Lajovic, 23e tête de série, 6-4, 7-6 (5), 6-3 pour se qualifier pour les quarts de finale à Melbourne Park deux années consécutives.

Le quart de finale projeté dans cette section supérieure du tirage au sort s’est déroulé en fonction des classements.

Cet autre match de quart de finale dans cette moitié du tirage au sort est celui que personne n’a vu venir.

Avec une victoire en trois sets sur Dominic Thiem, troisième tête de série, champion de l’US Open et finaliste de l’Open d’Australie en 2020, Grigor Dimitrov s’est qualifié pour une confrontation avec Aslan Karatsev.

Oui, c’est Karatsev le Russe classé n ° 114 qui participe à son premier tournoi du Grand Chelem. Dimitrov battre Thiem n’est pas vraiment un bouleversement.

Le Bulgare de 29 ans a été classé n ° 3, a remporté la finale de l’ATP et a déjà mené son ami, Thiem, 3-2 en carrière en tête-à-tête, bien qu’il s’agissait de leur première rencontre à un grand .

Malgré sa longue tradition de tennis, Dimitrov n’a jamais dépassé les demi-finales d’un Grand Chelem. Il se méfie donc de quelqu’un comme Karatsev.

Si vous êtes ici, c’est pour une raison – il n’y a aucun doute à ce sujet, a déclaré Dimitrov après sa victoire de 6-4, 6-4, 6-0. Que ce soit un conte de fées ou non, c’est un match que vous devez être prêt.

Karatsev a ajouté plus tôt une victoire sur le n ° 20 Felix Auger-Aliassime, revenant pour une victoire de 3-6, 1-6, 6-3, 6-3, 6-4, à une surprise antérieure contre le n ° 8 Diego Schwartzman.

Il avait échoué lors de neuf offres précédentes pour se qualifier pour un tournoi du Grand Chelem, mais avait finalement réussi à Doha le mois dernier, lorsque les qualifications pour l’Open d’Australie se sont déroulées pour la première fois en mer en raison des restrictions en place pour la pandémie COVID-19.

Il n’est maintenant que le troisième qualifié à aller aussi loin en Australie dans l’ère professionnelle, le premier depuis Goran Ivanisevic en 1989. Le dernier homme à se qualifier en huitièmes de finale lors de sa première apparition en Grand Chelem était Alex Radulescu à Wimbledon en 1996.

Et pas depuis le frère de Patrick McEnroe Johns en 1991, un homme classé aussi bas que 114e n’a atteint les quarts de finale de l’Open d’Australie.

Je travaillais beaucoup, et c’est arrivé juste en ce moment, a déclaré Karatsev, 27 ans, à propos de sa récente séquence.

C’est comme si vous ne savez jamais quand cela se produit. C’est juste arrivé ici.

Thiem a déclaré qu’il avait eu quelques problèmes dimanche, mais qu’il ne voulait pas les élaborer ni les utiliser comme excuses.

Il était clair qu’il était toujours fatigué après avoir dû revenir de deux sets pour battre l’Australien Nick Kyrgios en cinq sets vendredi soir.

Quelques petits problèmes physiques, plus une très mauvaise journée, plus le fait que, eh bien, c’est un grand joueur », a déclaré Thiem. Donc, une combinaison de ces trois choses et un résultat comme celui-là peuvent arriver.

Le fait est également que je ne suis pas non plus une machine », a-t-il ajouté. Je veux dire, parfois j’aimerais être, mais il y a vraiment, vraiment de mauvais jours.

___

Plus de tennis AP: https://apnews.com/hub/tennis et https://twitter.com/AP_Sports