Actualité santé | News 24

Des squelettes d’enfants incas enterrés il y a 500 ans retrouvés marqués par la variole

Un cimetière du XVIe siècle au Pérou abrite les restes de deux enfants en bas âge dont les squelettes témoignent encore des effets dévastateurs de la variole au début de la période coloniale. Cette découverte rare pourrait contenir des informations clés sur les premières maladies infectieuses liées à la colonisation européenne, selon une nouvelle étude.

De récentes fouilles archéologiques à Huanchaco, un petit village de pêcheurs sur la côte nord-ouest du Pérou, ont révélé un cimetière associé à une église coloniale, l’une des plus anciennes de la région, construite par les Espagnols entre 1535 et 1540. Les 120 sépultures qui représentent le La population du début de la colonisation reflète les premiers changements culturels du colonialisme vers 1540, avec des croix de roseau et des perles de verre introduites par les Européens incluses dans les tombes des peuples autochtones.


Source link