Skip to content

WASHINGTON (Reuters) – Les présidents républicains de deux comités du Sénat américain ont demandé au département du Trésor général de fournir des informations sur le blanchiment d'argent ou la fraude liée aux relations commerciales du fils de l'ancien vice-président Joe Biden avec une entreprise énergétique ukrainienne, selon une lettre de Reuters. le vendredi.

PHOTO DU DOSSIER: L’ancien vice-président Joe Biden s’exprimant lors du débat des candidats à la présidentielle démocrate américaine aux studios Tyler Perry à Atlanta, Géorgie, le 20 novembre 2019. REUTERS / Brendan McDermid

La lettre demande des «rapports d’activités suspectes», qui sont des documents que les institutions financières déposent auprès du réseau de la répression des infractions financières du département du Trésor chaque fois qu'il y a un cas suspect de blanchiment d'argent ou de fraude. Il n’était pas clair s’il existait de tels rapports concernant Hunter Biden, le fils de l’ex-vice-président.

La demande intervient alors que les républicains cherchent à défendre le président Donald Trump contre une enquête de destitution dirigée par les démocrates sur la question de savoir si le président a indûment fait pression sur l'Ukraine pour qu'elle enquête sur les Bidens afin d'améliorer ses chances de réélection.

Le président du Comité des finances du Sénat, Chuck Grassley, et le président du Comité de la sécurité intérieure et des affaires gouvernementales, Ron Johnson, ont adressé cette demande dans une lettre datée du 15 novembre au directeur du département du Trésor du Réseau de lutte contre la criminalité financière, Ken Blanco.

Les présidents ont déclaré vouloir connaître le 5 décembre au plus tard des informations concernant Hunter Biden, membre du conseil d'administration de Burisma Holdings, qui faisait l'objet d'une enquête en Ukraine.

Dans leur lettre, les sénateurs ont indiqué que Burisma versait à Hunter Biden jusqu'à 50 000 dollars par mois et que leurs panels enquêtaient sur "des actions potentiellement inappropriées de l'administration Obama concernant Burisma Holdings et l'Ukraine".

Grassley et Johnson, citant un article écrit par un journaliste ayant des liens conservateurs, ont déclaré que la société de conseil Burisma, Blue Star Strategies, utilisait la composition du conseil d’administration de Biden pour entrer en contact avec les responsables de l’administration Obama au département d’Etat.

Les Bidens ont nié tout acte répréhensible.

L’ancien Biden est l’un des principaux candidats démocrates à la présidence des États-Unis lors des élections de l’année prochaine, au cours desquelles Trump recherche un deuxième mandat de quatre ans.

Trump et les républicains membres du Congrès intensifient leurs discours sur les Bidens à l'approche des élections américaines de novembre 2020 et à la veille que les démocrates à la Chambre des représentants intensifient leurs enquêtes de destitution contre Trump.

Les démocrates cherchent à savoir si Trump a utilisé la retenue de l’aide américaine en faveur de l’Ukraine pour faire pression sur Kiev afin que celle-ci lance des enquêtes sur les Bidens et que des allégations ternies par l’Ukraine lors des élections américaines de 2016 aient porté préjudice à la campagne de Trump. Les services de renseignement américains ont conclu que c’était la Russie qui avait tenté d’influencer les élections de 2016 en faveur de Trump.

Jeudi, la présidente du Comité judiciaire du Sénat, Lindsey Graham, alliée de Trump, a écrit au secrétaire d’État, Mike Pompeo, demandant des documents concernant les contacts de 2016 entre les Bidens, d’autres responsables de l’administration Obama et l'ancien président ukrainien, Petro Poroshenko.

Trump a nié avoir commis quoi que ce soit d’inconvenant en Ukraine et a qualifié l’enquête de mise en accusation de chasse aux sorcières.

Reportage de Richard Cowan; édité par Richard Valdmanis et Cynthia Osterman

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *