Skip to content

ISTANBUL / BEYROUTH (Reuters) – Des rebelles syriens soutenus par la Turquie ont pris le contrôle du centre de la ville frontalière syrienne de Ras al Ain samedi, a annoncé un haut responsable de la sécurité turque alors que l'offensive turque contre une milice kurde dans la région entrait dans son quatrième journée.

Des rebelles syriens soutenus par la Turquie s'emparent du centre de la ville frontalière syrienne

Une explosion et de la fumée sont vues sur la ville syrienne de Ras al-Ain, vue de la ville frontalière turque de Ceylanpinar, dans la province de Sanliurfa, en Turquie, le 12 octobre 2019. REUTERS / Stoyan Nenov

«L’armée nationale (rebelle syrienne) a pris le contrôle du centre-ville ce matin. Des inspections sont menées dans des zones résidentielles », a déclaré le responsable à Reuters.

Les forces turques avaient intensifié de nuit leur bombardement de Ras al Ain lors de leur incursion, après que les troupes américaines dans la région eurent été attaquées par des tirs d'artillerie depuis des positions turques.

Les États-Unis ont redoublé d'efforts pour persuader Ankara de mettre fin à l'offensive contre les forces du YPG kurdes soutenues par les États-Unis, affirmant qu'Ankara causait «un préjudice considérable» aux relations et pouvait faire l'objet de sanctions.

La Turquie a lancé son incursion après que le président américain Donald Trump eut téléphoné dimanche au président turc Tayyip Erdogan et retiré les troupes américaines qui combattaient aux côtés des forces kurdes.

La communauté internationale a vivement critiqué l’agression et ses conséquences humanitaires. L’administration dirigée par les Kurdes syriens a déclaré que près de 200 000 personnes avaient été déplacées à la suite de l’offensive.

Erdogan a rejeté les critiques montantes à propos de l'opération et a déclaré vendredi soir que la Turquie "ne l'arrêtera pas, peu importe ce que quelqu'un dit".

De grosses nappes de fumée se sont levées autour de Ras al Ain, l'une des deux villes frontalières syriennes visées par l'offensive, samedi, alors que l'artillerie turque a pilonné la zone, a déclaré un journaliste de Reuters de l'autre côté de la frontière dans la ville turque de Ceylanpinar.

Des coups de feu intenses ont également retenti à Ras al Ain, tandis que des avions de combat pouvaient être entendus survoler.

Tel Abyad, l’autre cible principale de l’opération, à environ 120 km à l’ouest, était plus calme et n’avait entendu que des bombardements occasionnels dans la région, a déclaré un autre journaliste de Reuters.

(Pour un graphique sur 'La Turquie frappe des cibles de milices kurdes', cliquez ici)

Les rebelles syriens soutenus par la Turquie ont déclaré plus tôt avoir coupé la route qui relie Ras al Ain à Tel Abyad et capturé 18 villages depuis le début de l'opération. Les responsables des Forces démocratiques syriennes (SDF) dirigées par les Kurdes ne pouvaient être immédiatement contactés pour commenter.

Vendredi, le Pentagone a déclaré que les troupes américaines avaient été touchées par des tirs d'artillerie depuis la Turquie mais qu'aucun de ses soldats n'avait été blessé près de la ville frontalière de Kobani, à la frontière syrienne, à 60 km à l'ouest de la principale zone de conflit.

Le ministère turc de la Défense a déclaré que ses forces n’avaient pas ouvert le feu sur la base américaine et avaient pris toutes les précautions pour éviter de la blesser pendant les tirs d’une zone proche par la milice kurde du YPG, qu’Ankara considère comme un groupe terroriste.

Des rebelles syriens soutenus par la Turquie s'emparent du centre de la ville frontalière syrienne
Diaporama (5 Images)

(Pour un graphique sur "Où vivent les Kurdes", cliquez ici)

(L'histoire a été redécorée pour enlever les débris du paragraphe 3)

Reportage de Daren Butler, Tom Perry à Beyrouth, Omar Fahmy au Caire et les correspondants de Reuters dans la région; Édité par Mark Heinrich

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *