Skip to content

TDes milliers de Rohingya vivant dans des camps de réfugiés bangladais ont accepté de s’installer sur une île de la baie du Bengale, ont annoncé dimanche des responsables, malgré la crainte que le site ne soit inondé.

Dacca souhaite depuis longtemps transporter 100 000 réfugiés sur l’îlot boueux de limon, affirmant que cela soulagerait les camps surpeuplés de la frontière, où vivent près d’un million de Rohingyas.

Quelque 740 000 Rohingyas ont fui la Birmanie en août 2017 à la suite d'une répression militaire, rejoignant 200 000 réfugiés déjà installés dans des tentes de fortune aménagées à Cox's Bazaar.

Le commissaire aux réfugiés du Bangladesh, Mahbub Alam, a déclaré que les responsables de la relocalisation seraient affectés à l'île de Bhashan Char dans les prochains jours.

"Environ 6 000 à 7 000 réfugiés ont déjà exprimé leur volonté d'être réinstallés à Bhashan Char", a déclaré M. Alam à l'AFP depuis Cox's Bazar, ajoutant que "le nombre augmente."

Il n'a pas précisé quand les réfugiés seraient déplacés, mais un officier supérieur de la marine impliqué dans la construction d'installations sur l'île a annoncé que cela pourrait commencer en décembre, avec l'envoi d'environ 500 réfugiés par jour.

Le Bangladesh prévoyait depuis l'année dernière de relocaliser le Rohingya sur le site désolant d'inondation, à une heure de bateau du continent.

Des groupes de défense des droits de l'homme ont averti que l'île, qui est sortie de la mer il y a seulement une vingtaine d'années, pourrait ne pas être en mesure de résister à de violents orages pendant la saison annuelle de la mousson.

Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *