Des marques pour mieux – Kelowna Capital News

– Mots de Lauren Kramer Photograohy de Lia Crowe

De nombreuses entreprises parlent de « redonner », de « travailler de manière durable » et d’améliorer l’environnement qui les entoure. Bien que ces slogans soient omniprésents et bien intentionnés, ils commencent et se terminent souvent par de la rhétorique, créant peu ou pas de changement. De temps en temps, cependant, il y a des exceptions notables, et Brands for Better Foundation en est le parfait exemple.

Tout a commencé en 2018, lorsque Karla Peckett, vice-présidente de la marque de chaussures SOLE et de l’initiative de recyclage ReCORK, assistait à une exposition de détaillants en plein air à Denver, au Colorado. Dans le but d’attirer l’attention sur le stand de son entreprise à l’exposition, la dirigeante de SOLE/ReCORK, aujourd’hui âgée de 39 ans, a invité d’autres marques qui pratiquaient des activités durables et éthiques à partager des discussions de cinq à 10 minutes sur leurs efforts. L’idée a fonctionné et le stand de SOLE était bondé à l’exposition. Karla est revenue à Vancouver déterminée à étendre le concept chez elle.

Dans l’espoir de rassembler les marques basées à Vancouver de la même manière et d’amplifier leurs efforts existants en matière de problèmes sociaux et environnementaux, Karla s’est mise au travail. Elle avait récemment entamé une relation client-agence avec Scot Sustad, 40 ans, cofondateur de la société de marketing numérique de Vancouver Digital Hot Sauce, et les deux partageaient une philosophie similaire dans leurs objectifs de créer un impact sur l’environnement qui les entoure.

“J’ai demandé à Scot, ‘et si nous essayions d’unir les marques locales à travers une passion commune pour l’impact, et créions un espace où elles pourraient travailler ensemble pour faire un travail de solidarité communautaire?’ L’idée était que ce qu’une marque pouvait faire pour créer un impact n’est rien comparé à ce que beaucoup peuvent faire ensemble.

Scot a immédiatement été à bord et a suggéré qu’ils lancent un concours de réflexion sur le design qui a créé des solutions à un problème de société qui devait être résolu, puis mis en œuvre la solution.

Sachant qu’ils ne pourraient jamais le faire seuls, Karla et Scot ont commencé à tendre la main à leurs relations. Ils ont réussi à faire participer 35 décideurs à un déjeuner-rencontre où ils ont présenté leur idée pour évaluer l’intérêt. “Au cours de ce déjeuner, l’idée a été validée et nous avons réalisé que les gens étaient prêts à donner de leur temps et de leurs ressources”, a déclaré Scot. “Nous étions ravis d’apprendre qu’il y avait du vent dans les voiles !”

À ce moment-là, le concept Brand Battle for Good a été formalisé et Brands for Better Foundation est née. L’organisation a été créée en tant que fondation dans le but d’apporter un impact positif mesurable aux communautés locales en exploitant la puissance unie de différentes marques et des personnes talentueuses qui les soutiennent. L’organisation à but non lucratif dirigée par des bénévoles vise à transformer les équipes de marque en acteurs du changement, multipliant les effets de leurs efforts dans leurs communautés locales.

Le premier événement phare de Brands for Better, Brand Battle for Good, a débuté virtuellement en avril/mai 2021. Le thème de l’événement était « Moving Vancouver Towards Zero Waste », et l’événement virtuel en deux parties comprenait une préconférence éducative, suivi d’un concours une semaine plus tard où plus de 250 participants répartis dans 19 équipes se sont affrontés pour la meilleure idée sur la façon de promouvoir une éthique zéro déchet.

Karla et Scot étaient enthousiasmés par le niveau de participation. Parmi les participants présents figuraient les marques Arc’teryx, LUSH, Hootsuite, Unbounce, Vancity, Earth’s Own, Happy Planet et Swany Gloves, aux côtés de SOLE, ReCORK, Digital Hot Sauce et bien d’autres.

L’idée gagnante est venue de la table des “célibataires”, un groupe de pigistes et d’autres entreprises qui ont lancé EcoMeter, une initiative visant à faire connaître les restaurants qui trouvent des moyens de réduire leur impact sur la planète, tout en permettant aux restaurants de se connecter avec des partenaires qui proposer des solutions durables.

Avec l’aide des participants de l’équipe gagnante, des bénévoles de Brands for Better et de l’équipe de développement Web de SOLE, EcoMeter a été officiellement lancé à Vancouver en mai 2022 en tant que système de notation des pratiques de durabilité d’un restaurant, axé sur le gaspillage alimentaire, les emballages à emporter, la chaîne d’approvisionnement et les initiatives communautaires.

“C’est une ressource éducative pour les consommateurs qui souhaitent soutenir les restaurants qui agissent de manière durable, mais cela incite également les restaurants à accroître leurs efforts dans l’éco-espace”, a déclaré Karla. A ce jour, plus de 500 restaurants sont référencés sur le site EcoMeter.

Karla, Scot et les bénévoles de Brands for Better se préparent actuellement pour la deuxième Brand Battle for Good. L’événement hybride débutera par une conférence virtuelle le 28 septembre, comprenant 40 séminaires éducatifs d’experts en la matière, et un hack-a-thon stratégique en personne le 5 octobre. Ils espèrent que les équipes émergeront avec des idées convaincantes, créatives et pratiques. et des solutions réalisables pour lutter contre l’isolement social et la solitude à Vancouver.

« Les résidents de Vancouver sont aux prises avec un sentiment croissant d’isolement social depuis de nombreuses années, le qualifiant de problème de pauvreté et de crise du logement. Cela a vraiment été exacerbé par l’isolement forcé de la pandémie », a déclaré Karla.

Quelque 16 des 25 équipes espérées se sont inscrites au moment de la rédaction. Chaque équipe paie des frais pour y assister, qui vont vers les 100 000 $ estimés en coûts durs nécessaires pour mener à bien l’événement. Le concept gagnant recevra un package multimédia numérique de 15 000 $ du partenaire en titre des médias numériques, DailyHive. L’équipe gagnante de l’année dernière a également reçu un don de 40 000 $ de l’agence de publicité PS DDB, et Scot a déclaré que la fondation recherchait une autre agence de publicité pour soutenir cette année, ainsi que des sponsors, des partenaires médias en nature et des sociétés de développement Web pour contribuer à la package de prix et les coûts de l’événement. “Avec l’aide de ce travail en nature, le prix devient vraiment précieux et obtient les jambes robustes dont il a besoin pour survivre”, a-t-il déclaré. « Nous affinons encore ce concept pour trouver la meilleure recette du succès, mais il ne s’agit pas d’un seul gagnant, il s’agit d’activer les marques à un niveau d’impact afin que nous puissions motiver les gens à intervenir et à créer le changement. Lorsque cela se produit de manière cumulative, l’impact est assez remarquable.

“Le succès d’EcoMeter a été une véritable validation du concept Brands for Better”, a ajouté Scot. « Maintenant, nous commençons à réfléchir à la façon dont nous pouvons affiner cet événement de manière durable afin que nous puissions activer les chapitres Brands for Better dans d’autres communautés en dehors de Vancouver. Si des événements similaires à Brand Battle for Good commençaient à apparaître dans d’autres grandes villes du monde, imaginez la portée incroyable que cela pourrait avoir.

Pour en savoir plus sur Brands for Better, rendez-vous sur brandsforbetter.ca.

Histoire reproduite avec l’aimable autorisation de Boulevard Magazine, une publication de Black Press Media

Aimez Boulevard Magazine sur Facebook et suivez-les sur Instagram

Entreprise