Des manifestants français affrontent la police au sujet d’installations agro-hydrauliques – RT World News

Un rassemblement contre les «mégabassins» dans l’ouest de la France a tourné à la violence, faisant des dizaines de blessés des deux côtés

Des milliers de militants français ont défilé samedi contre le déploiement de réservoirs d’eau géants à usage agricole dans l’ouest du pays malgré une interdiction officielle, entraînant des affrontements avec la police et des dizaines de blessés.

Selon le groupe militant Bassines Non Merci, plus de 7 000 personnes se sont rassemblées pour protester contre la construction de «mégabassins» d’eau dans le village de Sainte-Soline dans le département des Deux-Sèvres, avant que certaines d’entre elles ne parviennent à s’introduire sur le chantier.

Ce faisant, ils ont défié une interdiction imposée vendredi par la préfète du département Emmanuelle Dubée, qui a déclaré qu’environ 1 500 policiers feraient de leur mieux pour arrêter les manifestants. Pour tenter de justifier cette décision, elle a déclaré que de telles manifestations s’étaient avérées violentes dans le passé, ajoutant que les militants pourraient “attaquer la police” et “dégrader une partie des installations agricoles qui étaient sur leur chemin.”

En conséquence, des affrontements entre militants et forces de l’ordre se sont ensuivis. Selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, 61 agents ont été blessés dont 22 grièvement. “Ce chiffre montre qu’il ne s’agissait pas d’une manifestation pacifique, mais d’un rassemblement très violent”, il a dit.





Pendant ce temps, des manifestants ont signalé qu’une trentaine de personnes avaient été blessées par des projectiles tirés par la police.

La réserve d’eau fait partie du projet organisé par les agriculteurs français pour réduire considérablement la consommation d’eau de ville en été. Cependant, les opposants ont décrit le projet comme un “prise d’eau” par le “industrie agro-alimentaire.”

Ils ont également fait valoir que cela pourrait priver les communautés locales de l’accès à l’eau, une préoccupation qui est devenue plus urgente après que la France a traversé une sécheresse sans précédent cet été. À l’époque, des dizaines de municipalités se sont retrouvées sans eau potable tandis que les autorités nationales introduisaient des restrictions de consommation.

Vous pouvez partager cette histoire sur les réseaux sociaux :