Des manifestants birmans en force après que l’armée ait fermé Internet

Des centaines de manifestants anti-coup d’État se sont rassemblés mardi au carrefour Hledan à Yangon, après que les généraux birmans aient imposé une deuxième coupure d’Internet consécutive pendant la nuit.

La décision des militaires s’est heurtée à la condamnation internationale alors qu’ils s’efforçaient de réduire un soulèvement populaire contre leur coup d’État.

Au cours des deux semaines qui se sont écoulées depuis que les troupes ont évincé Aung San Suu Kyi et arrêté le chef civil, les grands centres urbains et les communautés villageoises isolées se sont révoltés ouvertement.

L’intersection Hledan à Yangon est un carrefour clé à partir duquel des groupes se sont dispersés vers d’autres points, y compris les ambassades des États-Unis et de Chine.

Certains manifestants se sont allongés par terre dans une manifestation silencieuse, les yeux couverts.