Des lots européens de vaccin J&J Covid-19 retenus par « précaution » après une contamination dans une usine américaine – EMA

Dans un communiqué de presse publié vendredi, l’EMA a déclaré qu’une contamination s’était produite sur un site de fabrication de la substance active dans le Maryland, aux États-Unis. Alors que le lot contaminé n’était pas destiné au marché de l’UE, d’autres lots de la substance active fabriqués dans les mêmes installations étaient destinés au bloc des 27 pays.

Le régulateur européen des médicaments a déclaré que des mesures de précaution étaient prises « garantir la qualité des vaccins » et que les autorités compétentes ont « recommandé de ne pas libérer de lots de vaccins contenant la substance active fabriqués à peu près au même moment où la contamination s’est produite. »

Le communiqué de l’EMA ajoute que les autorités feront tout leur possible pour que les mesures de précaution ne retardent pas la livraison des vaccins.

En mars, il est apparu que l’usine de fabrication d’Emergent BioSolutions dans le Maryland avait utilisé par erreur les mauvais ingrédients dans des millions d’injections de Johnson & Johnson, bien qu’aucun des 15 millions de jabs n’ait quitté l’usine. Le New York Times a rapporté que des responsables américains ont suggéré que l’incident était le résultat d’une erreur humaine.

En avril, la Food and Drug Administration américaine a estimé, après enquête, que l’usine était sale et avait des problèmes de procédure. Il est apparu plus tard que jusqu’à 100 millions de doses devraient être vérifiées pour la contamination et le PDG d’Emergent BioSolutions, Robert Kramer, a annoncé que la société suspendrait ses opérations 24h/24 et 7j/7.

Le vaccin Johnson & Johnson, qui est administré en une seule dose, est l’un des quatre vaccins actuellement approuvés pour une utilisation dans l’Union européenne. Son déploiement a été initialement temporairement retardé dans le bloc en raison des inquiétudes concernant de très rares cas de caillots sanguins et de plaquettes sanguines faibles après des incidents signalés aux États-Unis.

Jeudi, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé que 50 % des adultes de l’UE avaient désormais reçu au moins un vaccin contre le Covid-19.

Si vous aimez cette histoire, partagez-la avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments