Des images glaçantes montrent un adolescent "modèle" de harcèlement criminel avant de le poignarder à la poitrine

0 45

Assassinat à l'extérieur de la salle commune: une vidéo choquante montre une étudiante de 17 ans en train de tendre une embuscade à une cagoule et portant une cagoule, lors d'une attaque devant un collège

  • Laoui Ali a été vu en train de monter à bord d'un bus pour se rendre au collège où il a poignardé Sidali Mohammed
  • Sidali, 16 ans, a été tué après avoir été poignardé à la poitrine par Ali, 17 ans, lors d'une grande bagarre
  • Thug Ali était en liberté sous caution pour une autre agression au moment de l'attaque du 13 février
  • Il est condamné à la prison à vie après avoir été reconnu coupable du meurtre d'un élève "modèle"

Un adolescent reconnu coupable du meurtre d'un étudiant devant un collège de Birmingham a été filmé par CCTV en train de monter en bus et d'attendre l'arrivée de sa victime.

Les images glaçantes montrent Laoui Ali, 17 ans, prenant l'autobus pour se rendre au Collège Joseph Chamberlain le 13 février, avant de se couvrir le visage avec un masque pour attendre Sidali Mohamed, 16 ans.

Ils échangent des mots avant qu'Ali ne frappe Sidali, déclenchant une bagarre qui se termine avec l'assassin qui plonge un couteau à deux dents dans la poitrine de sa victime.

Un procès pour meurtre a été annoncé à la victime en moins d'une minute.

Le couteau a été brièvement capturé sous vidéosurveillance alors qu'un agent de sécurité l'avait retiré de la scène.

Ali, qui était en liberté sous caution pour un autre coup de couteau au moment de l'attaque, fait maintenant face à une peine d'emprisonnement à vie après avoir été reconnu coupable du meurtre de l'étudiant «modèle» Sidali.

Ali, un boxeur en herbe, était en liberté sous caution après qu’un complice avait poignardé un homme au bras alors qu’il marchait dans la rue.

Un jury de la cour de la Couronne de Birmingham a également déclaré le défendeur coupable de blessure intentionnelle, de blessure illégale et de deux chefs d’accusation de possession d’une arme offensive.

Un garde de sécurité qui avait tenté d'intervenir et saisi le couteau pendant la bagarre a été poignardé au dos.

Au tribunal, le défendeur a affirmé qu'il s'était rendu au collège après avoir reçu un message de menace.

Il a dit qu'il avait eu peur que Sidali soit sur le point de le poignarder et qu'il lui ait donné un coup de couteau avec le couteau, sans avoir l'intention de se blesser sérieusement.

Le tribunal a appris que l'adolescent s'était rendu au collège en février, armé de l'arme, après qu'un appel lui avait été passé depuis le téléphone de sa victime.

Cependant, le jury l'a déclaré coupable et le juge Mark Wall, QC, a levé les restrictions en matière de reportage, qui interdisent normalement aux médias de nommer les accusés âgés de moins de 18 ans, dans l'intérêt d'une justice transparente.

Laoui Ali, 17 ans

Sidali Mohamed, 16 ans

Laoui Ali, 17 ans (à gauche), était déjà sous caution pour avoir poignardé quelqu'un quand il a poignardé mortellement Sidali Mohamed, 16 ans (à droite)

Le tueur a été vu en train d’attendre sa victime sous vidéosurveillance avant d’être à l’origine d’une bagarre qui a abouti à la mort par arme blanche.

Le tueur a été vu en train d’attendre sa victime sous vidéosurveillance avant d’être à l’origine d’une bagarre qui a abouti à la mort par arme blanche.

La famille de Sidali a déclaré dans une déclaration: «C'était un fils, un frère, un cousin, un neveu et un ami formidable.

«Sidali était un jeune homme ambitieux qui avait devant lui toute sa vie. La mort de Sidali a laissé un vide immense dans notre famille.

«Nous espérons que cette condamnation servira de leçon à ces jeunes impliqués dans des crimes commis avec un couteau.

«On se souviendra toujours de Sidali comme de notre petit garçon heureux qui a apporté joie et bonheur à sa famille et à ses amis. Sidali restera toujours dans nos cœurs et son héritage vivra.

Le surintendant Ed Foster, qui dirige l'enquête sur le meurtre de Sidali, a déclaré que ses parents dévastés "ne peuvent toujours pas croire que leur fils ne rentrera pas à la maison".

La vidéosurveillance a montré à Ali prendre un bus pour aller au collège et attendre que sa victime sorte de la classe

La vidéosurveillance a montré à Ali prendre un bus pour aller au collège et attendre que sa victime sorte de la classe

Il a ajouté: «Le jour de l'incident, nous savons que le défendeur a quitté son domicile et est monté dans un bus qui l'a conduit au collège.

«Il est descendu du bus au collège et y est resté 15 à 20 minutes.

'CCTV l'a montré en train de mettre un masque et un bandana autour du visage – il a également utilisé son téléphone à plusieurs reprises.

'La victime, Sidali Mohamed, quitte le collège peu après 16 heures. Les deux hommes se rencontrent et il y a une brève confrontation au cours de laquelle l'accusé frappe Sidali au visage.

«Une bagarre s'est ensuivie et la victime a été mortellement poignardée à la poitrine.

«La famille de Sidali a été dévastée. Ils ne peuvent pas comprendre comment il est parti à l'université ce jour-là et n'est jamais rentré à la maison.

Le surintendant Foster a déclaré que les jeunes devaient être conscients des conséquences du crime commis avec un couteau.

"S'ils vont utiliser des couteaux, comme dans ce cas, ils vont aller au tribunal et ils seront envoyés en prison", a-t-il déclaré.

Publicité

Source

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More