Des étudiants de Séoul se rasent la tête devant l’ambassade du Japon pour protester contre le projet de Tokyo de rejeter les eaux usées nucléaires de Fukushima

Mardi, des foules se sont rassemblées autour de l’ambassade du Japon à Séoul pour regarder des étudiants, filles et garçons, se raser la tête en signe de protestation, appelant Tokyo à abandonner son projet de déverser dans l’océan les eaux usées nucléaires de la défunte centrale électrique de Fukushima.

Pendant que leurs têtes étaient rasées, les étudiants portaient des feuilles de protection couvertes de messages pour leur cause. Une lecture: «Le gouvernement japonais devrait immédiatement annuler le plan de rejet de l’eau contaminée» et «Nous continuerons à travailler jusqu’à ce que le Japon arrête le rejet d’eau contaminée.»

Les foules ont été accueillies par une présence policière importante, qui a tenté de déplacer les manifestants et de faire appliquer les mesures Covid-19 qui limitent les rassemblements à 10 personnes au maximum.

Les médias locaux affirment que les étudiants ont également tenté de remettre une lettre à l’ambassade, mais la police est intervenue.

La semaine dernière, le gouvernement japonais a déclaré qu’il rejetterait les eaux usées de la centrale nucléaire de Fukushima, qui a fondu en 2011, dans l’océan. « Dans environ deux ans. » Le plan, qui a été présenté comme la proposition préférée de Tokyo pendant un certain temps, a été condamné par les voisins du Japon.

En réponse, Pékin a labellisé Tokyo «Extrêmement irresponsable» et a appelé à des consultations avec les pays voisins et les parties concernées. La Corée du Sud a également protesté contre cette décision.

L’eau, dont il y a plus d’un million de tonnes, est connue pour contenir du tritium radioactif, mais Greenpeace revendique également le soi-disant « Traité » le liquide contient encore «Niveaux dangereux de carbone 14», une substance radioactive qui a le «Potentiel d’endommager l’ADN humain.»

Vous aimez cette histoire? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments