Skip to content

Des essaims de criquets pèlerins descendent en Afrique de l'Est, posant «un problème majeur de sécurité alimentaire»

Bdes millions de criquets pèlerins voyageant dans des essaims de 930 milles carrés pourraient poser "un problème majeur de sécurité alimentaire" à travers l'Afrique de l'Est, selon les experts.

Lors de la plus grande invasion acridienne de la région en 25 ans, des responsables onusiens de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont averti vendredi que les ravageurs pourraient se multiplier 500 fois d'ici juin.

Les essaims de criquets peuvent parcourir de 60 à 90 milles par jour et consommer leur propre poids en nourriture chaque jour. Les experts craignent la dévastation potentielle des cultures et des pâturages de la région, qui souffre déjà d’un niveau élevé d’insécurité alimentaire.

Le Kenya a connu la plus grande invasion acridienne en 70 ans, tandis que des nuages ​​denses d'insectes ont également bombardé l'Éthiopie et la Somalie.

Un porte-parole de la FAO a déclaré: «La vitesse de propagation des ravageurs et la taille des infestations sont tellement au-delà de la norme qu'elles ont poussé à la limite les capacités des autorités locales et nationales.»

Les autorités locales se sont déjà tournées vers la pulvérisation d'insecticides dans les avions pour tenter de contrôler les ravageurs, bien que la FAO ait appelé à une aide internationale pour aider à "éviter toute menace pour la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance et la malnutrition".

Guleid Artan, du Climate Prediction and Applications Center (ICPAC), a déclaré que la région pourrait être confrontée à un "problème majeur de sécurité alimentaire" en raison des essaims de criquets, qu'il a imputé à une année de conditions météorologiques extrêmes qui a vu huit cyclones au large de l'Afrique de l'Est.