Actualité culturelle | News 24

Des dizaines de migrants portés disparus au large de la Tunisie après le naufrage d’un bateau

Les équipes de secours ont recherché mercredi des dizaines de personnes portées disparues après qu’un bateau transportant des migrants de Libye vers l’Europe a chaviré au large des côtes tunisiennes.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré que 30 personnes avaient été secourues et 75 personnes étaient portées disparues après le naufrage du bateau au large de la ville de Sfax, dans le sud de la Tunisie. Un corps a été retrouvé, ont indiqué les autorités.

Mourad Turki, porte-parole des tribunaux de Sfax, a déclaré à l’Associated Press que les personnes secourues étaient âgées de 18 à 40 ans et de diverses nationalités, notamment bangladaise, égyptienne, marocaine et camerounaise.

Le nombre présumé de disparus était provisoire et pourrait augmenter, a déclaré Turki. Les recherches se sont poursuivies mercredi, selon la porte-parole de l’OIM, Esma Rihane.

Le bateau aurait quitté Zuwara dans le nord de la Libye dimanche soir. Selon la Garde nationale de Sfax, le navire s’est échoué à 10 kilomètres de l’île de Kerkennah, au large des côtes tunisiennes, sans que l’on sache exactement quand.

Zuwara sert de point de départ pour les migrants qui tentent d’atteindre le sud de l’Europe par voie maritime. En juillet dernier, un bateau transportant 127 migrants en provenance de Zuwara a coulé au large de Zarzis, un port du sud de la Tunisie, faisant 43 disparus.

Dans une mission distincte des recherches en cours de la marine tunisienne, l’organisation non gouvernementale Open Arms a mené mardi soir une opération de sauvetage dans une zone au large des côtes tunisiennes.

Des photos et des vidéos dramatiques du groupe de sauvetage maritime espagnol ont montré des dizaines de personnes dans l’eau et accrochées au côté d’un bateau renversé.

Le chef de mission Gérard Canals a indiqué que l’organisation avait été alertée d’un possible navire en détresse mardi soir et a localisé le bateau après quatre heures de navigation.

“C’était surpeuplé”

« Un bateau en bois avec plus de 100 personnes a été laissé à la dérive très près des eaux territoriales tunisiennes… Il était surpeuplé », a déclaré Canals. “Pendant l’opération de sauvetage, le bateau en bois a chaviré mais nous avons réussi à embarquer ces 110 personnes sur différents radeaux de survie que nous avons déployés dans la nuit.”

Le navire de sauvetage Open Arms cherche un port sûr pour débarquer, a-t-il déclaré.

“Nous avons besoin que les autorités agissent immédiatement”, a déclaré Canals. “Le temps va se détériorer très bientôt et nous (n’avons pas assez) d’espace, de nourriture ou d’eau pour fournir les personnes à bord.”

La Méditerranée centrale, qui relie la Libye et d’autres pays d’Afrique du Nord à l’Italie et à Malte, est la route migratoire la plus dangereuse au monde, selon l’OIM.

L’agence des Nations Unies estime que plus de 1 500 personnes sont mortes ou ont disparu dans cette partie de la mer en 2021 et plus de 500 ont péri jusqu’à présent cette année.