Skip to content

Des criminels dangereux seront maintenus en prison plus longtemps en vertu de nouvelles propositions dévoilées par les ministres

  • Les mesures tentent de répondre aux préoccupations du public selon lesquelles la peine est trop douce
  • Au lieu d'être libérés à mi-parcours, ils devront purger les deux tiers
  • Si le Parlement est d'accord, les mesures entreront en vigueur le 1er avril de cette année

Les criminels violents et les agresseurs sexuels passeront plus de temps en prison en vertu des propositions dévoilées par les ministres hier.

Au lieu que les délinquants les plus graves soient libérés au milieu de leur peine de prison, ils devront purger les deux tiers.

Selon les plans du secrétaire à la Justice, Robert Buckland, les personnes reconnues coupables de crimes tels que l'homicide involontaire coupable, le viol, le vol qualifié ou les lésions corporelles graves qui reçoivent des peines de plus de sept ans seront enfermées plus longtemps.

Des criminels dangereux seront maintenus en prison plus longtemps en vertu de nouvelles propositions dévoilées par les ministres

Les criminels violents et les agresseurs sexuels passeront plus de temps en prison en vertu des propositions dévoilées par les ministres hier

Ces mesures tentent de répondre aux préoccupations du public selon lesquelles la peine est trop douce, les criminels ayant la liberté de récidiver.

Mais les ministres s'inquiètent du retour en arrière de l'objectif d'augmenter les peines pour les personnes condamnées à au moins quatre ans de prison.

Des criminels dangereux seront maintenus en prison plus longtemps en vertu de nouvelles propositions dévoilées par les ministres

Ces mesures tentent de répondre aux préoccupations du public selon lesquelles la condamnation est trop douce, les criminels ayant la liberté de récidiver

Des sources du ministère de la Justice ont déclaré que cela était dû au fait qu'une législation devrait être introduite pour garder les criminels condamnés à des peines de quatre ans plus longtemps derrière les barreaux avant d'être autorisés à sortir.

Pour des peines de sept ans, les ministres peuvent apporter des changements plus facilement. Si le Parlement est d'accord, les mesures entreront en vigueur le 1er avril.

Les modifications ne s'appliqueront qu'aux délinquants condamnés après cette date.

Publicité

Des criminels dangereux seront maintenus en prison plus longtemps en vertu de nouvelles propositions dévoilées par les ministres

  • Les mesures tentent de répondre aux préoccupations du public selon lesquelles la peine est trop douce
  • Au lieu d'être libérés à mi-parcours, ils devront purger les deux tiers
  • Si le Parlement est d'accord, les mesures entreront en vigueur le 1er avril de cette année

Les criminels violents et les agresseurs sexuels passeront plus de temps en prison en vertu des propositions dévoilées par les ministres hier.

Au lieu que les délinquants les plus graves soient libérés au milieu de leur peine de prison, ils devront purger les deux tiers.

Selon les plans du secrétaire à la Justice, Robert Buckland, les personnes reconnues coupables de crimes tels que l'homicide involontaire coupable, le viol, le vol qualifié ou les lésions corporelles graves qui reçoivent des peines de plus de sept ans seront enfermées plus longtemps.

Des criminels dangereux seront maintenus en prison plus longtemps en vertu de nouvelles propositions dévoilées par les ministres

Les criminels violents et les agresseurs sexuels passeront plus de temps en prison en vertu des propositions dévoilées par les ministres hier

Ces mesures tentent de répondre aux préoccupations du public selon lesquelles la peine est trop douce, les criminels ayant la liberté de récidiver.

Mais les ministres s'inquiètent du retour en arrière de l'objectif d'augmenter les peines pour les personnes condamnées à au moins quatre ans de prison.

Des criminels dangereux seront maintenus en prison plus longtemps en vertu de nouvelles propositions dévoilées par les ministres

Ces mesures tentent de répondre aux préoccupations du public selon lesquelles la condamnation est trop douce, les criminels ayant la liberté de récidiver

Des sources du ministère de la Justice ont déclaré que cela était dû au fait qu'une législation devrait être introduite pour garder les criminels condamnés à des peines de quatre ans plus longtemps derrière les barreaux avant d'être autorisés à sortir.

Pour des peines de sept ans, les ministres peuvent apporter des changements plus facilement. Si le Parlement est d'accord, les mesures entreront en vigueur le 1er avril.

Les modifications ne s'appliqueront qu'aux délinquants condamnés après cette date.

Publicité

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *