Des centaines de plantes étiquetées « cannabis » apparaissent dans les magasins français, probablement en raison d’une « méconnaissance » de la loi – gendarmerie

L’incident s’est produit le 28 mai, mais la gendarmerie, l’une des branches nationales de l’application des lois françaises, n’a publié un communiqué que vendredi. Bien qu’illégales, près de 400 plantes au total ont été mises en vente dans sept magasins du département du Puy-de-Dôme, dans le centre de la France, selon les médias locaux. Les gendarmes ont été prévenus lorsqu’elle a été portée à la connaissance des magasins, et les pots ont été immédiatement retirés des rayons et en partie détruits.

Une personne a tweeté une photo montrant les plantes en vente.

Le fournisseur a été identifié à la suite d’une enquête qui a révélé que les 400 plantes étaient importées d’Italie. La police a dit qu’ils venaient d’un grossiste qui était « au contact d’un importateur qui approvisionnait ses clients habituels. » On ne sait pas où les pots étaient destinés à être vendus. Selon la gendarmerie, l’étrange cas pourrait s’expliquer par un « manque de connaissances » du contexte législatif.

« Certaines personnes pensent que le cannabis est légalisé, alors qu’il reste une drogue dangereuse », la déclaration lit, selon les médias locaux. Les autorités ont également réussi à désherber et à contacter les quelques clients qui avaient déjà acheté les pots.

Les plantes sont actuellement analysées pour déterminer « la nature exacte de la variété saisie et, notamment, de quantifier la présence de THC » – c’est-à-dire le produit chimique actif du cannabis qui a des effets narcotiques et psychotropes. « Le commerce de tout produit dérivé du chanvre doit être conforme à la réglementation en vigueur, et la vente de toute plante désignée comme cannabis est strictement interdite en France », dit la gendarmerie.

La culture du cannabis en France est une infraction pénale passible d’amendes pouvant atteindre 7,5 millions d’euros et de peines de prison allant jusqu’à 20 ans.

Malgré des lois sévères – même l’usage médical est interdit et il n’y a pas de distinction entre usage personnel et trafic – la consommation de cannabis en France est parmi les plus élevées d’Europe, avec des statistiques pour 2019 suggérant que 11% des adultes du pays ont consommé du cannabis dans le passé 12 mois. La France partage la première place avec l’Espagne.

Cependant, l’opinion politique sur la question de la légalisation du cannabis semble s’assouplir, avec un récent sondage qui a interrogé les maires des villes françaises de la région la plus densément peuplée d’Île-de-France, dont Paris, montrant que 50% des personnes interrogées étaient en faveur de la dépénalisation de la drogue. Le journal Le Parisien rapporte que ces conclusions sont conformes à l’opinion publique générale.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments