Des centaines de manifestants à Paris contre la violence domestique meurtrière

0 48

Les familles des victimes et des militants assistent à un rassemblement contre le "féminicide", violence sexiste visant les femmes, à Paris (France), le 6 juillet 2019. REUTERS / Regis Duvignau

PARIS (Reuters) – Des centaines de manifestants se sont réunis samedi dans le centre de Paris pour sensibiliser le public et exiger des actions plus sévères contre les féminicides en France.

Crier «Assez» et portant les pancartes «Stop aux féminicides» ou «La planète a besoin de femmes en vie», la foule s’est rendue sur la place de la République dans le cadre de la manifestation organisée par diverses ONG de défense des droits des femmes pour protester contre le taux de féminicides. meurtre d'une femme par un homme en raison de son sexe.

Les femmes de tous âges et quelques hommes ont également observé 74 secondes de silence en hommage aux 74 femmes qui auraient été assassinées en France jusqu'à présent cette année, selon les données recueillies par le groupe Facebook «Fémicides par compagnons ou ex». ). Il a dit quatre ont été tués cette semaine.

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 130 femmes auraient été tuées en 2017 par leur mari ou leur partenaire, contre 123 en 2016.

"C'est un massacre", a déclaré Julie Gayet, une actrice française et partenaire de l'ancien président français François Hollande, lors de la manifestation. "Nous devons sensibiliser à ce qui se passe aujourd’hui, ce qui signifie que malgré l’évolution de la société, il ya un pas en arrière et que davantage de femmes meurent aujourd’hui."

La ministre française de l'Égalité des sexes, Marlene Schiappa, a déclaré qu'elle soutenait la manifestation. "Je partage la colère des victimes et de leurs proches et réitère mon soutien à cette lutte et à la détermination du gouvernement", a-t-elle tweeté.

À la lumière des chiffres partagés par «Fémicides par compagnons ou ex», les groupes de défense des droits des femmes en France se sont fait entendre ces derniers jours, demandant au gouvernement de respecter sa promesse en matière d’égalité des sexes et d’agir résolument contre la violence domestique.

Plusieurs militantes féministes ont publié vendredi dans le journal français Le Monde un article d'opinion demandant au gouvernement de prendre des mesures telles que suspendre la garde des enfants d'hommes soupçonnés d'avoir tué leur femme ou leur partenaire lors d'enquêtes, ainsi que d'ouvrir davantage de refuges pour les victimes de violences domestiques.

Reportage de Marine Pelletier, Ardee Napolitano, édité par Inti Landauro

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More