Des Australiens mécontents se bagarrent avec la police lors des marches interdites de la « Liberté » alors que le verrouillage de Covid-19 se prolonge à Sydney (PHOTOS, VIDÉOS)

Les manifestants scandaient « Liberté » alors qu’ils descendaient dans le centre-ville de Sydney sans porter de masques. Ils ont bloqué la circulation et traversé Haymarket, une banlieue qui a été qualifiée de hotspot de coronavirus par le haut responsable de la santé de la Nouvelle-Galles du Sud (NSW), Jeremy McAnulty.

La police de NSW a déclaré le rassemblement illégal en raison de la réglementation de Covid-19 qui interdit aux personnes de différents ménages de se réunir.

Des échauffourées ont éclaté après que des policiers à cheval et des agents à pied aient été déployés pour disperser la foule.

Les médias australiens ont rapporté que certains avaient jeté des objets sur les agents et que du gaz poivré avait été utilisé contre les manifestants. Plusieurs manifestants ont été cloués au sol lors des interpellations. Un militant a été filmé en train de faire des tours avec des matraques à feu devant une foule.

Le ministre de la police de la Nouvelle-Galles du Sud, David Elliott, a déclaré que 57 personnes avaient été inculpées, dont certaines de plusieurs infractions, et que plus de 90 avis d’infraction avaient été émis.

« Ce que nous avons vu aujourd’hui, ce sont 3 500 imbéciles très égoïstes – des gens qui pensaient que la loi ne s’appliquait pas à eux » Elliott a déclaré, exhortant tous les participants à se faire tester pour Covid-19. Il a ajouté qu’un mépris flagrant des règles de quarantaine ne ferait que prolonger le verrouillage.

Le ministre a annoncé qu’une force de frappe de 22 détectives avait été mise en place pour identifier et traquer les personnes assistant au rassemblement de samedi.

Des manifestations similaires ont eu lieu à Melbourne, où des fusées éclairantes ont été allumées devant le Parlement et des arrestations ont été effectuées, ainsi qu’à Brisbane. Les rassemblements comprenaient des militants anti-vaccination.

Les fermetures strictes dans le Grand Sydney et l’État de Victoria ont récemment été prolongées jusqu’au 30 juillet et au 27 juillet respectivement, après que la situation concernant les cas de coronavirus ne s’est pas améliorée. Vendredi, la première ministre de NSW Gladys Berejiklian a décrit l’épidémie de la variante Delta la plus contagieuse comme un « urgence nationale ».

La Nouvelle-Galles du Sud, qui comprend Sydney, a signalé samedi 163 cas transmis localement, marquant un nouveau record quotidien. Victoria, où se trouve Melbourne, a enregistré 12 cas transmis localement.

Comme lors des précédents rassemblements publics, les autorités ont activement tenté de décourager les gens de se rassembler pendant la pandémie. Le ministre australien de la Santé, Brad Hazzard, a déclaré que toute personne assistant aux manifestations contre le verrouillage était « Vraiment idiot. »

« À l’heure actuelle, nous avons des cas qui explosent, et nous avons des gens qui pensent qu’il est acceptable de sortir et éventuellement d’être proches les uns des autres lors d’une manifestation », il a dit.

Vous aimez cette histoire ? Partagez le avec un ami!

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments