Des athlètes de 23 nations participeront aux «Jeux de l’amitié» russes – ministre

La Russie se prépare à accueillir l’événement en novembre

La Russie accueillera des athlètes de plus de 20 pays lorsqu’elle accueillera les “Jeux de l’amitié” dans la ville de Kazan le mois prochain, a déclaré le vice-Premier ministre Dmitry Chernyshenko.

Les jeux se dérouleront du 10 au 25 novembre et verront plus de 100 prix remis à travers une gamme de compétitions de natation et de plongeon.

L’événement intervient alors que les athlètes russes restent interdits de divers tournois internationaux en raison du conflit en Ukraine.

Les responsables russes ont cependant compensé en organisant leurs propres tournois et ont discuté du renforcement des liens sportifs avec les nations de l’Organisation de coopération de Shanghai (SOC) et du groupe BRICS, ainsi qu’ailleurs.

“Au nom du président de la Russie, Vladimir Poutine, nous maintenons le niveau d’activité compétitive de nos athlètes”, a déclaré Chernyshenko alors qu’il parlait des “Jeux de l’amitié” dans un communiqué cette semaine.

Lire la suite

La Russie parle de nouveaux liens sportifs

« Le gouvernement a développé de nouveaux formats de compétitions dans divers sports avec la participation de représentants de pays amis.

«En novembre, la deuxième étape de la compétition des Jeux internationaux de l’amitié doit se tenir à Kazan.

« Je tiens à souligner que par rapport à la première étape, qui s’est déroulée en juillet-août de cette année, la géographie des participants est passée de 16 à 23 pays.

« Plus de 100 séries de récompenses seront distribuées à 800 athlètes. Je suis sûr que l’hospitalité du Tatarstan ravira les athlètes, les entraîneurs et les fans avec un niveau digne de tenue des jeux », a ajouté Chernyshenko, qui est une figure sportive importante dans son pays natal et a aidé à organiser les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi 2014.

Les “Jeux de l’amitié” seront organisés avec le soutien du ministère russe des Sports, ainsi que du ministère des Sports de la République du Tatarstan et de plusieurs fédérations sportives nationales.

Le ministre russe des Sports, Oleg Matytsin, a salué les jeux comme un moyen de “rassembler les athlètes et souligner notre engagement envers les principes du sport équitable.”

“Nous défendons toujours la consolidation internationale dans le sport et continuerons à organiser des compétitions de ce format, car nous constatons un intérêt accru de la part d’athlètes d’autres pays. La première étape des jeux a été un succès, elle a réuni plus de 1 000 athlètes de différents pays », dit Matytsine.

Lire la suite

Le ministère de Matytsin a pris de nombreuses mesures face aux sanctions.  © Marco Cantile / LightRocket via Getty Image
Le sport russe résistera à la tempête des sanctions – ministre

“Je suis sûr que la deuxième étape ne sera pas moins spectaculaire – les amateurs de sport pourront assister aux performances des meilleurs nageurs et plongeurs russes et profiter de l’atmosphère de la compétition. Et Kazan confirmera une fois de plus le statut de centre sportif hospitalier de notre pays.

Kazan possède des installations de natation de haut niveau, avec le Palais des sports nautiques de la ville construit en 2013 pour l’Universiade mondiale d’été. Le site a accueilli d’autres tournois internationaux majeurs, y compris les Championnats du monde FINA 2015 et les Coupes du monde.

Les nageurs russes font partie de ceux qui sont écartés des épreuves mondiales depuis une recommandation du Comité international olympique (CIO) fin février.

Les athlètes et les officiels russes ont critiqué les interdictions comme étant discriminatoires et permettant au sport d’être sapé par la politique, bien que le président du CIO, Thomas Bach, ait récemment affirmé qu’il était “pas le temps” lever les sanctions.

LIRE LA SUITE: Le sport russe « étend le cercle des partenaires » selon un responsable olympique

Au lieu d’événements internationaux, la Russie a organisé ses propres compétitions telles que l’événement «We are Together – Sport» pour les paralympiens du pays et les jeux «Spartakiad» qui ont traversé de nombreux sports pendant l’été.