Actualité politique | News 24

Déferlement d’activités à Lahore alors que le PML-N tient des réunions avec le PPP et le MQM-P pour discuter de la coopération politique – Pakistan

Au milieu des efforts continus des partis politiques pour former le prochain gouvernement, il y a eu une vague d’activités à Lahore dimanche alors que le PML-N rencontrait le PPP et le Mouvement Muttahida Qaumi-Pakistan (MQM-P).

Un jour après les élections générales du 8 février, le chef du PML-N, Nawaz Sharif, avait fait allusion à la formation d’un gouvernement d’unité nationale, sur le modèle de l’alliance du Mouvement démocratique pakistanais, avant de charger son frère, l’ancien Premier ministre Shehbaz Sharif, de tendre la main. aux autres partis pour entamer des consultations sur la formation du gouvernement.

Vendredi soir, Shehbaz Sharif du PML-N avait rencontré le chef du PPP Asif Ali Zardari et son fils, Bilawal Bhutto-Zardari, à la résidence du ministre en chef par intérim du Pendjab, Mohsin Naqvi, ont indiqué des sources. Aube.

“La réunion était en quelque sorte le début de quelque chose de grand”, a déclaré une source du PPP, indiquant qu’ils avaient discuté des résultats du scrutin et de la situation post-électorale. “C’était une brève discussion mais apparemment elle s’est terminée sur une note positive.”

La réunion avait eu lieu après une campagne électorale houleuse au cours de laquelle Bilawal effectuait de fréquentes fouilles à Nawaz.

Aujourd’hui, les deux parties ont tenu une réunion à la Maison Bilawal à Lahore, à laquelle ont participé Shehbaz, Bilawal et Zardari. Marriyum Aurangzeb de PML-N, Azam Nazeer Tarar, Shaza Fatima Khawaja, Ayaz Sadiq, Ahsan Iqbal, Rana Tanveer, Khawaja Saad Rafique et Malik Ahmad Khan étaient également présents.

Un communiqué commun publié à l’issue de la réunion a indiqué que les deux parties s’étaient mises d’accord « en principe » sur la coopération politique.

“Au cours de la réunion, la situation générale du pays et la coopération politique future ont été discutées en détail”, indique le communiqué. Il a indiqué que les deux parties étaient convenues de coopérer afin d’apporter la stabilité politique.

Les dirigeants du parti ont également discuté de la situation actuelle dans le pays et de diverses propositions à cet égard. Selon le communiqué, le PPP a déclaré qu’il soumettrait les propositions de la PML-N à son Comité exécutif central demain (lundi).

Les dirigeants présents ont déclaré qu’une majorité avait donné le mandat aux deux partis et qu’ils ne seraient pas déçus.

Parallèlement, un communiqué distinct publié par le PPP a qualifié la réunion de « premier contact officiel » du PML-N avec le PPP pour la formation du gouvernement.

Le secrétaire général de la PML-N, Ahsan Iqbal, qui avait a prévenu Bilawal pendant la campagne électorale se comporter et être prudent dans le choix des mots contre Nawaz lors des discours publics, postés plus tard sur X que « la nation a parlé et donné mandat à la même coalition qui a sorti le Pakistan de la faillite en 2022 et l’a mis sur la voie de la stabilisation économique » pour avoir achevé le programme inachevé.

Il a indiqué que le PML-N, le PPP, le MQM-P et leurs principaux partenaires avaient obtenu 113 sièges en 2018 et 152 sièges en 2024.

« Bien qu’ils aient dépensé leur capital politique pour sauver le Pakistan de la faillite, ces partis ont obtenu un mandat plus important en 2024. Les forces démocratiques ont gagné, les slogans fascistes ont perdu.

« Le temps est venu de panser les blessures de la polarisation et de parvenir à un consensus sur le futur programme économique et les réformes », a-t-il déclaré.