Défait, le Premier ministre israélien Netanyahu quitte le pays transformé

Plus particulièrement au cours de son mandat, il a aidé à conclure des accords historiques avec plusieurs pays arabes, dont les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Maroc et le Soudan. Ils ont tous convenu d’établir des relations diplomatiques et commerciales avec Israël. Ces accords d’Abraham, qui ont couronné des décennies de dégel des relations, ont semblé valider les longues affirmations de Netanyahu selon lesquelles les pays arabes finiraient par regarder au-delà du conflit palestinien dans l’espoir de bénéficier des prouesses commerciales, technologiques et sécuritaires israéliennes.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.