DeChambeau dit des sorts étourdis chez les maîtres en raison d’un surmenage cérébral

L’Américain Bryson DeChambeau a déclaré que le «surmenage fou» de son cerveau dû au stress du tournoi et à des problèmes de santé lui avait donné le vertige au Masters de l’an dernier, mais il a trouvé un moyen de surmonter le problème.

DeChambeau a terminé à égalité au 34e rang et n’a eu aucune réponse à son étourdissement lors du tournoi d’Augusta National en novembre, affirmant qu’il n’était capable d’opérer qu’à 60%.

Ce fut un effort décevant lors de la finale majeure de la saison avec le joueur de 27 ans, favori avant le tournoi, ayant remporté l’US Open avec un style agressif après avoir ajouté 40 livres de muscle l’an dernier.

«Je suis allé chez plusieurs médecins… J’ai fait beaucoup d’entraînement cérébral… et le lobe frontal de mon cerveau travaillait très dur. C’est un peu ce qui m’a donné des symptômes étranges, comme un surmenage fou », a déclaré DeChambeau aux journalistes.

«Nous avons enregistré une inflammation de l’estomac suite aux changements que j’ai apportés. Il y avait donc ça, et le stress du tournoi. C’était une combinaison de quelques choses qui ont aggravé mon cerveau, le surmenage et finalement juste abandonner.

«Au fur et à mesure que j’ai commencé à détendre un peu mon cerveau et que j’ai suivi un bon horaire de sommeil, beaucoup de ces symptômes ont disparu. Ils reviennent de temps en temps, mais comme je respire beaucoup, cela disparaît et c’est ce que je cherche à faire.

DeChambeau est prêt à participer à l’International saoudien du 4 au 7 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *