Décès et dégâts en Équateur après un séisme de magnitude 6,8

Un fort tremblement de terre a secoué samedi la région autour de la deuxième plus grande ville d’Équateur, tuant au moins quatre personnes, endommageant des maisons et des bâtiments et envoyant des habitants paniqués dans les rues.

L’US Geological Survey a signalé un tremblement de terre d’une magnitude de 6,8 dans la région côtière de Guayas. Il était centré à environ 80 kilomètres au sud de Guayaquil, qui ancre une zone métropolitaine de plus de 3 millions de personnes.

Le président Guillermo Lasso a tweeté un message demandant aux habitants de rester calmes.

L’agence d’intervention d’urgence du pays sud-américain, le Secrétariat de la gestion des risques, a signalé qu’une personne est décédée dans la communauté andine de Cuenca. La victime était passagère dans un véhicule coincé sous les décombres d’une maison. Trois autres personnes sont mortes dans l’État côtier d’El Oro, a rapporté l’agence.

À Guayaquil, à environ 270 kilomètres au sud-ouest de la capitale, Quito, les autorités ont signalé des fissures sur des bâtiments et des maisons, ainsi que des murs effondrés. Les autorités ont ordonné la fermeture de trois tunnels pour véhicules.

Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent des personnes rassemblées dans les rues de Guayaquil et des communautés voisines. Les gens ont signalé des objets tombés à l’intérieur de leurs maisons.

Une vidéo publiée en ligne montrait trois ancres d’une fléchette de spectacle depuis leur bureau de studio alors que le plateau tremblait. Ils ont d’abord tenté de se débarrasser d’un tremblement de terre mineur, mais se sont rapidement enfuis de la caméra. Un présentateur a indiqué que l’émission ferait une pause publicitaire, tandis qu’un autre a répété: « Mon Dieu, mon Dieu. »

Une jetée a coulé dans la ville de Machala. Le tremblement de terre a également été ressenti dans le nord du Pérou.

Regarder | La Turquie et la Syrie ont toujours besoin d’aide un mois après les tremblements de terre :

L’aide est toujours désespérément nécessaire un mois après les tremblements de terre en Turquie et en Syrie

Un mois après deux tremblements de terre meurtriers qui ont dévasté des parties de la Turquie et de la Syrie, les décombres sont en train d’être déblayés, mais la reprise semble loin pour des centaines de milliers de personnes déplacées.