Davina McCall craint une «  onde de choc pour la santé mentale  » lorsque la pandémie de Covid est enfin terminée

Davina McCall craint que la pandémie de coronavirus ne laisse une trace de destruction de la santé mentale.

La star de la télévision, 53 ans, affirme que les séquelles de Covid pourraient être bouleversantes pour des millions de personnes.

La juge Masked Singer, maman de Holly, 19 ans, Tilly, 17 ans, et Chester, 14 ans, a déclaré qu’elle se sentait particulièrement inquiète pour les jeunes.

«Nous devons nous occuper des enfants qui vivent cette situation, en particulier des étudiants», a-t-elle déclaré dans le carnet de Mirror.



Davina a trois enfants – et il s’inquiète pour l’avenir

«Nous devons nous occuper des enfants qui vivent cette situation, en particulier des étudiants.

«Les jeunes enfants ont beaucoup de soutien, car ils rentrent chez eux dans leur famille et ils ont des enseignants à l’école. Mais les enfants des universités sont poussés dans de nouveaux endroits et n’ont pas de cours en face à face.

«Ils ne voient personne du tout, à part peut-être les gens dans leur couloir, parce qu’ils sont tous obligés de rester dans une bulle.

«Je pense toujours que si les gens vous appellent pour vous dire qu’ils ne se sentent pas bien, c’est une bonne chose.



La star de Masked Singer tente de donner un coup de pouce à la nation le samedi soir



Elle craint une «  onde de choc pour la santé mentale  » à la fin de la pandémie

«S’ils tendent la main, c’est vraiment positif.

« Mais c’est quand ils se taisent que c’est un mauvais moment. »

De façon inquiétante, elle ajoute: « Une fois que nous aurons traité le virus, je crains que de graves ondes de choc ne surviennent au niveau de la santé mentale. »

Davina a offert son programme de remise en forme en ligne, Own Your Goals, gratuitement à tous ceux qui souhaitaient rester en forme et en bonne santé pendant le verrouillage.



Elle dit que tout le monde peut accéder gratuitement à son programme de remise en forme en ligne, Own Your Goals

Les hommes, dit-elle, souffrent vraiment car la pandémie ne montre aucun signe de ralentissement.

«Je republie ou publie toujours des trucs sur Instagram pour essayer de prendre soin de nos hommes», ajoute-t-elle.

«J’ai un fils, et je pense qu’il est important d’aider les hommes, car je suis toujours consciente du fait qu’en tant que femmes, nous sommes si doués avec nos groupes Facebook, nos groupes d’entraide et nous soutenons les uns les autres.

« Les femmes ont généralement l’impression d’avoir toujours quelqu’un à qui parler, alors que je ne pense pas que les hommes en aient. »