Sports

David Raya remporte le Gant d’Or de la Premier League | Nouvelles

C’était une fois de plus le sentiment de victoire pour Mikel Arteta après notre affrontement à domicile contre Bournemouth samedi.

Les buts de Bukayo Saka, Leandro Trossard et Declan Rice nous ont donné une victoire 3-0 pour prolonger notre avance en tête du classement, et après le match, l’entraîneur a fait face aux médias pour discuter du match, de notre record de cage inviolée, des décisions du VAR. , la performance de Kai Havertz et bien plus encore.

Voici une transcription complète…

Ce n’est pas un match facile…
Je ne m’attendais pas à ce que ce soit le cas. Nous avons commencé le match avec probablement la meilleure première mi-temps que nous ayons jouée toute la saison. Je pense que nous avons été incroyables, nous étions super calmes avec le ballon, très agressifs sans le ballon, nous avons généré tellement d’occasions, nous aurions pu en marquer trois, quatre ou cinq facilement. Mais nous ne l’avons pas fait, nous en avons marqué un, puis c’est grâce à Bournemouth également, ils ont changé quelques choses, ils nous ont créé des problèmes et le jeu est devenu un peu plus ouvert. C’était quelque chose que nous voulions éviter, mais dans ce match également, nous avons résolu certaines situations de la bonne manière et nous avons été très efficaces devant le but pour marquer des buts et maintenir une autre cage inviolée.

Sur les nerfs en seconde période…
En raison de la qualité des adversaires que vous affrontez, vous devez traverser ces moments-là. Nous le savions. Si vous marquez deux ou trois buts en première mi-temps, c’est un jeu différent. Nous ne l’avons pas fait, alors tu ferais mieux d’être si doué pour gérer ces moments.

À propos du prix Golden Glove de David Raya…
Je suis vraiment content. C’est un énorme succès pour l’équipe, dans cette ligue, d’y parvenir à quelques matches de la fin, avec les chiffres que nous produisons. Cela nous donne une base énorme, pour être plus près de remporter des titres et des trophées. La contribution de tout le monde, y compris David évidemment, est vraiment bonne.

À quel point les signatures estivales ont élevé le niveau…
Oui beaucoup. C’était ce que nous recherchions et si vous dépensez de l’argent, vous feriez mieux de le faire judicieusement et de la manière la plus efficace possible. Nous sommes vraiment contents du recrutement que nous avons fait, cela a eu un gros impact dans l’équipe. Cela élève non seulement le niveau de l’équipe, mais aussi celui du reste de l’équipe. Et vous avez vu aujourd’hui que nous avons eu de grandes performances individuelles. Si vous voulez en arriver à ce stade, vous en avez besoin.

Sur la performance de Kai Havertz…
Honnêtement, il était incroyable aujourd’hui. Tout ce qu’il a fait, l’intelligence, le timing, les mouvements, la façon dont il garde le ballon, la façon dont il va à la presse, la façon dont il enchaîne le jeu, la compréhension du jeu. Il était incroyable aujourd’hui.

Sur les décisions du VAR…
Honnêtement, je n’ai pas vu les incidents car je savais que vous me le demanderiez ! Les analystes m’ont demandé si je voulais le regarder et j’ai dit non car alors je peux dire la vérité et dire que je ne l’ai pas vu ! Je peux avoir une impression, celle de David, la faute, je ne vois pas parce que c’est trop loin. Celui de Bukayo, c’est fait exprès ou pas, je ne sais pas. C’est difficile pour moi de juger.

Quant à savoir si l’équipe est plus mature après l’année dernière…
Si un an suffit pour faire ça ? Mais pour certains, il faudra cinq à dix ans pour y parvenir. Mais oui, au final, nous essayons de faire les bonnes choses. L’énergie et l’engagement des garçons dans tout ce que nous faisons sont incroyables. Et j’espère que cela sera payant.

Sur quel développement il a vu de Bukayo Saka…
Le niveau de régularité par rapport à l’année dernière est très similaire. Il y a probablement des domaines dans le jeu où il est devenu plus efficace. Je vois un avantage différent chez lui, dans sa façon de concourir. Pas la façon dont il joue, mais la façon dont il concourt, et il adore gagner il y a plus de trois mois, il y a six mois, il y a un an et maintenant, c’est quelque chose qui, espérons-le, est dans son système.

Quant à savoir s’il regardera le match de City…
Oui, j’y serai assise avec mes enfants et ma famille, en pyjama !

Quant à savoir s’il était satisfait de la décision de pénalité de Kai Havertz…
J’étais heureux quand j’ai vu la décision, très heureux, et j’étais encore plus heureux quand Bukayo a marqué le but. Kai n’est pas quelqu’un qui plonge, mais je n’ai pas vu l’image.

Sur les contributions aux objectifs de Declan Rice…
Nous pensions que cela serait très lié à sa situation sur le terrain et aux espaces qu’il allait occuper. Ensuite, il y a autre chose à faire dans cette ligue et à lui faire honneur. Parfois, nous l’avons changé d’un poste à l’autre et ce n’est pas facile en tant que joueur de s’adapter à cela, donc je pense qu’il mérite beaucoup de crédit pour avoir fait cela.

Quant à savoir s’il est difficile de décider de sa meilleure position…
Oui, mais c’est pourquoi nous devons parfois réfléchir également aux relations et au sein de ces unités, qu’est-ce qui en ressort et est-ce mieux que d’utiliser certaines autres choses ? Et cela est également lié au moment où le joueur se trouve dans la saison et évidemment aux adversaires que vous affrontez, et au genre de jeu que vous pouvez imaginer, pour essayer d’être davantage une menace.

Sur ce qu’il ressent avant ces deux derniers matchs…
Très excité. Nous le faisons depuis neuf mois et demi maintenant, il nous reste donc deux semaines. Nous voulons vraiment y parvenir. Nous sommes plus proches de là où nous étions hier et j’espère que nous pourrons remporter ce titre ici.

Copyright 2024 Arsenal Football Club Limited. L’autorisation d’utiliser des citations de cet article est accordée sous réserve que le crédit approprié soit accordé à www.arsenal.com comme source.


Source link