Skip to content

WASHINGTON (Reuters) – Microsoft Corp (MSFT.O) a remporté vendredi le contrat de 10 milliards de dollars du Cloud Computing avec le Pentagone américain, a annoncé vendredi le département américain de la Défense, battant son favori Amazon.com Inc (AMZN.O).

Dates clés menant à l'attribution du prix d'informatique en nuage du Pentagone américain à Microsoft

PHOTO DE FICHIER: le logo Microsoft est photographié avant le Mobile World Congress à Barcelone, en Espagne, le 24 février 2019. REUTERS / Sergio Perez / File Photo

Le contrat, appelé Joint Enterprise Infrastructure Infrastructure (JEDI), s’inscrit dans le cadre d’une vaste modernisation des systèmes informatiques du Pentagone.

Voici une chronologie des dates importantes menant au prix:

26 JUILLET 2018: Le Pentagone a publié la dernière demande de propositions des concurrents, cherchant un gagnant unique pour permettre l'adoption de la technologie le plus rapidement possible. Il a ajouté que la période initiale de deux ans de l’accord donnerait le temps de s’assurer que JEDI était conforme aux normes, notant que de nouveaux contractants seraient nécessaires pour répondre à d’autres demandes en matière de cloud computing. Le contrat, évalué à 10 milliards de dollars sur 10 ans, devait être attribué en septembre.

6 AOÛT 2018: Oracle Corp (ORCL.N) a déposé une réclamation auprès du DOD concernant son intention d’attribuer le contrat à une seule entreprise au lieu de permettre la victoire de plusieurs gagnants, en faisant valoir que le Pentagone serait bloqué dans un contrat historique pour une décennie ou plus. Le Government Accountability Office du DOD avait jusqu’en novembre pour répondre.

8 OCTOBRE 2018: Alphabet Inc’s (GOOGL.O) Google a déclaré qu’il ne cherchait plus le contrat de 10 milliards de dollars pour le cloud computing avec le DOD, en partie parce que les nouvelles directives en matière d’éthique de la société ne s’alignaient pas avec le projet, sans plus de précisions.

LE 9 OCTOBRE 2018: Microsoft a annoncé que son service cloud Azure étendu, destiné à aider les clients gouvernementaux à enregistrer les données sur leurs propres serveurs, serait disponible d’ici la fin du premier trimestre de 2019, alors qu’il luttait contre Amazon.com pour le contrat.

14 NOVEMBRE 2018: le Government Accountability Office a rejeté la réclamation déposée par Oracle, estimant que l’agence avait «raisonnablement» déterminé que l’approche de l’attribution unique était dans l’intérêt supérieur du gouvernement, notamment pour des raisons de sécurité nationale, et était conforme à la loi applicable.

26 AVRIL 2019: Amazon.com Inc et Microsoft Corp ont été sélectionnés pour continuer à faire concurrence pour les services d'informatique en nuage Pentagon dans le cadre d'un contrat pouvant atteindre 10 milliards de dollars.

La sélection a quitté Oracle et IBM Corp (IBM.N) hors concurrence pour le contrat, qui s'inscrit dans une vaste modernisation des systèmes informatiques du Pentagone.

LE 18 JUILLET 2019: Le président américain Donald Trump a déclaré que son administration examinait de près l’offre d’Amazon.com sur un contrat de 10 milliards de dollars dans le cloud avec le DOD après avoir reçu des plaintes d’autres sociétés de technologie.

19 JUILLET 2019: Quatre membres républicains du Congrès américain, dont Mac Thornberry, membre de haut rang du Comité des forces armées, ont envoyé une lettre à Trump lui demandant de signer un contrat de 10 milliards de dollars avec le DOD dans le Cloud.

1 er AOÛT 2019: le Pentagone a décidé de suspendre sa décision d’attribuer le contrat de 10 milliards de dollars d’informatique en nuage après que Trump eut déclaré que son administration examinait l’offre d’Amazon.com suite aux plaintes d’autres sociétés de technologie.

5 AOÛT 2019: Les sénateurs démocrates Mark Warner et Jack Reed ont demandé au secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, si une influence «extérieure» l’avait retardé dans l’attribution d’un contrat de 10 milliards de dollars d’informatique en nuage, après que Trump avait suggéré à Amazon.com Inc de ne pas la gagner.

LE 22 OCTOBRE 2019: Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, s’est retiré de l’examen d’un contrat contesté de 10 milliards de dollars portant sur l’informatique en nuage en raison d’un conflit d’intérêts possible.

Reportage de Katanga Johnson et Alexandra Alper; Édité par Marguerita Choy

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *