BAGDAD (AP) – Un religieux chiite influent dont les partisans ont organisé un sit-in devant le parlement irakien a annoncé lundi sa démission de la politique et la fermeture des bureaux de son parti.

On ne sait pas comment la dernière annonce de Muqtada al-Sadr affectera un sit-in en cours de ses partisans devant le bâtiment du parlement irakien qui a paralysé la politique irakienne pendant plus de quatre semaines.

Peu de temps après l’annonce d’al-Sadr, des centaines de ses partisans se sont précipités vers le palais du gouvernement, qui abrite les principaux bureaux du Premier ministre par intérim Mustafa al-Kadhimi, pour y protester.

Qassim Abdul-zahra, The Associated Press