Après avoir brandi un porte-voix pour façonner les primaires républicaines, l’ancien président a laissé d’autres groupes dominer les ondes et couvrir le coût élevé des publicités.