Skip to content

ALBI, France (Reuters) – Thibaut Pinot est prêt à utiliser sa rage pour renouer avec la course au Tour de France alors que la course se dirige vers son terrain de prédilection, la montagne. Le Français était le meilleur favori parmi les favoris avant la course lundi quand il a été pris à contre-pied par un peloton divisé par vent de travers.

Cyclisme: Pinot enragé prêt à se battre sur le Tour

DOSSIER PHOTO: Cyclisme – Tour de France – La 7e étape de 230 km reliant Belfort à Chalon-sur-Saône – 12 juillet 2019 – Le Français Groupama-FDJ Thibaut Pinot avant le départ. REUTERS / Christian Hartmann / Fichier Photo

Il a perdu une minute et 40 secondes pour se hisser à la 11e place du classement général, à plus de deux minutes et demie du leader Julian Alaphilippe.

Le champion en titre, Geraint Thomas, occupe toutefois le deuxième rang, à 1h12 du Français et à 1h21 du Pinot.

Pendant la journée de repos de mardi, le Pinot de Groupama-FDJ était encore furieux face à l’erreur de positionnement qui avait gâché sa semaine d’ouverture jusque-là parfaite, mais lui et son équipe ont juré de rebondir.

«Je ressens de la frustration, de la colère, de la rage», a déclaré aux journalistes Pinot, âgé de 29 ans, troisième au classement général en 2014, un masque de froide détermination. Compenser le temps perdu avec Thomas et son coéquipier Ineos, Egan Bernal, à seulement quatre secondes du Gallois, est difficile, surtout avec un contre-la-montre individuel qui devrait favoriser le champion en titre vendredi.

"N'écrivez pas notre nécrologie", a déclaré le directeur de l'équipe, Marc Madiot. «Vous allez voir un Thibaut Pinot exceptionnel. Sa victoire au Giro Di Lombardia (l’un des cinq classiques de Monument d’octobre dernier) a montré qu’il était champion.

"Sa rage l'autre soir montre qu'il peut être un grand champion."

Madiot a décrit le fiasco de lundi comme "un coup porté au foie", affirmant que son protégé était "1-0 à la mi-temps dans un match de Champions League".

"Nous ne sommes qu'à mi-parcours de la course et, tant mieux pour nous, le plus difficile reste à venir", a-t-il déclaré. Après la 11ème étape plate de mercredi, le Tour atteindra les Pyrénées, avec deux montées difficiles, dont celle de la 12ème étape de jeudi et une arrivée au sommet de la montagne au Col du Tourmalet samedi.

«Je sais que j'ai les jambes. Je ne peux pas attendre samedi, j'ai tellement de rage en moi. L'arrivée en haut du Tourmalet va faire mal, ce sont les jambes qui vont parler », a déclaré Pinot.

"Nous allons être agressifs, nous avons une équipe pour cela dans les montagnes", a-t-il ajouté, citant ses coéquipiers Sébastien Reichenbach, David Gaudu et Rudy Molard. Si la déception de lundi n'est pas encore derrière lui, le Pinot l'utilisera pour se motiver.

"J'ai eu des moments difficiles dans ma carrière et je me suis toujours relevé", a-t-il déclaré.

"Je sais que le matin du contre-la-montre vendredi et samedi précédant l'étape du Tourmalet, je penserai à tout cela."

Reportage de Julien Pretot; Édité par Greg Stutchbury

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

Source

Shein Many GEO's Shein Many GEO's

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *