Critique de “Depuis que j’ai été abattu”: Crime et châtiment

Une nuit de mai 1997, à Tacoma, Washington, Kimonti Carter a mitraillé une voiture qu’il croyait transporter des membres de gangs rivaux. Ce n’était pas – pas que cela devrait avoir de l’importance. L’un des cinq passagers de la voiture, un étudiant, Corey Pittman, 19 ans, a été tué. Carter, qui venait d’avoir 18 ans, a été condamné à la prison à vie.

Dans le sympathique documentaire « Since I Been Down » de la réalisatrice Gilda Sheppard, la punition est aussi un crime.

Rempli de visuels d’archives de Tacoma à la fin des années 1980 et 1990, lorsque le crack et la violence des gangs faisaient des victimes, la plus grande force du documentaire est sa tournée d’écoute, avec Carter comme guide principal.

Parce que Carter a tiré depuis une voiture, il a été accusé de meurtre au premier degré aggravé, passible d’une peine d’emprisonnement à perpétuité obligatoire automatique. (Son audience de nouvelle condamnation est prévue pour le 8 juillet.) Il n’est pas le seul sujet à des peines de prison sévères. La peine de trois coups de l’État de Washington (qui a aboli la libération conditionnelle en 1984) peut être particulièrement difficile pour les jeunes contrevenants.

Au fil des décennies, Carter a exprimé des remords, mais c’est son rôle de bénéficiaire et de leader dans les initiatives dirigées par des détenus, le Collectif des prisonniers noirs et TEACH, ou Prendre l’éducation et changer l’histoire, qui suggère une transformation.

D’autres détenus ici partagent leurs idées, tout comme deux anciens détectives, certains anciens membres de gangs et les mères des victimes et des auteurs. Une ancienne détenue, Tonya Wilson, qui a purgé 17 ans, est particulièrement perspicace quant aux forces personnelles et sociétales qui ont conduit à son incarcération.

Un autre détenu déclare : « Nous disons qu’une grande partie des réponses que les gens recherchent dans la société se trouveront en prison.

“Nous avons causé de la douleur”, dit ce détenu, “principalement parce que nous souffrons.”

Loin de ressembler à une excuse, dans “Since I Been Down”, cette observation sonne comme un moyen de prendre des comptes et de changer.

Depuis que je suis en bas
Non classé. Durée : 1h45. Louer ou acheter sur Amazone, jeu de Google et d’autres plateformes de streaming et opérateurs de télévision payante.