Skip to content

Creuser dans le désinvestissement des sables bitumineux

La Lettre du Canada parle avec un journaliste du Times qui s'est penché sur les gros investisseurs qui se sont détournés des sables bitumineux.

Une autre histoire énergétique a été quelque peu perdue cette semaine dans la tourmente des protestations contre la construction du gazoduc dans le territoire de Wet’suwet’en en Colombie-Britannique. Mercredi, BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, a annoncé que l'un de ses fonds verts à croissance rapide ne mettrait plus d'argent dans des sociétés qui tirent des revenus des sables bitumineux de l'Alberta.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *