Actualité du moment | News 24

Crash d’un avion au Népal : l’épave d’un avion avec 22 personnes à bord retrouvée

Katmandou, Népal –

L’épave d’un avion transportant 22 personnes disparues dans les montagnes népalaises a été retrouvée lundi éparpillée à flanc de montagne, a indiqué l’armée. Il n’y avait aucun mot sur les survivants.

Le turbopropulseur Tara Air Twin Otter effectuait un vol de 20 minutes dimanche lorsqu’il a perdu le contact avec la tour de l’aéroport alors qu’il volait dans une zone de gorges profondes et de sommets montagneux juste avant son atterrissage.

L’armée a déclaré que l’avion s’était écrasé à Sanosware dans le district de Mustang près de la ville de montagne de Jomsom où il se dirigeait après avoir décollé de la station balnéaire de Pokhara, à 200 kilomètres à l’ouest de Katmandou.

Une photo aérienne que l’armée a publiée sur Twitter du site de l’accident montrait des parties de l’avion éparpillées à flanc de montagne.

Aucun autre détail n’a été donné.

Les recherches de l’avion avaient été suspendues en raison du mauvais temps et de l’obscurité dimanche soir mais ont repris lundi.

Selon les données de suivi de flightradar24.com, l’avion de 43 ans a décollé de Pokhara à 9h55 (04h10 GMT) et a transmis son dernier signal à 10h07 (04h22 GMT) à une altitude de 3 900 mètres.

Quatre Indiens et deux Allemands étaient dans l’avion. Les trois membres d’équipage et les autres passagers étaient des ressortissants népalais.

La destination de l’avion est populaire auprès des randonneurs étrangers qui parcourent les sentiers de montagne ainsi que des pèlerins indiens et népalais qui visitent le temple vénéré de Muktinath.

Le Twin Otter, un avion robuste construit à l’origine par l’avionneur canadien De Havilland, est en service au Népal depuis environ 50 ans, au cours desquels il a été impliqué dans environ 21 accidents, selon aviationnepal.com.

L’avion, avec son aile montée sur le dessus et son train d’atterrissage fixe, est apprécié pour sa durabilité et sa capacité à décoller et à atterrir sur des pistes courtes.

La production des avions a initialement pris fin dans les années 1980. Une autre compagnie canadienne, Viking Air, a remis le modèle en production en 2010.