Actualités sportives | News 24

Craignant l’interdiction de la FIFA sur l’AIFF, les organismes de football d’État se rassemblent ; Prévoyez de déposer une requête en révision auprès de SC

Alors que l’interdiction de la fédération internationale de football (FIFA) et de la Confédération asiatique de football (AFC) menace la Fédération indienne de football (AIFF), les associations d’État auraient tenu samedi une réunion virtuelle pour trouver une solution à la crise émergente.

Des sources au courant des choses ont déclaré que les associations d’État ont décidé de déposer une requête en révision auprès de la Cour suprême pour exhorter la cour suprême à réexaminer son ordonnance datée du 3 août 2022 afin que l’AIFF puisse éviter l’interdiction imminente de la FIFA-AFC.

CWG 2022 – COUVERTURE COMPLÈTE | EN PROFONDEUR | FOCUS INDE | HORS TERRAIN | EN PHOTOS | DÉCOMPTE DES MÉDAILLES

La FIFA-AFC, via une lettre datée du 05 août 2022 au secrétaire général par intérim de l’AIFF, Sunanda Dhar, a menacé l’organisme national de football d’une interdiction en raison d’une prétendue “influence de tiers” et a déclaré que l’Inde pourrait perdre les droits d’hébergement du Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2022 à cause de cela.

Les associations d’État estiment que si le délai du 9 août 2022 mentionné dans la lettre de la FIFA-AFC n’est pas respecté, la prochaine étape de la FIFA-AFC serait d’interdire l’AIFF, ce qui serait préjudiciable au sport dans le pays.

Dans la lettre du 5 août, la FIFA-AFC a averti que l’AIFF “s’écarte” de la “feuille de route” pour la mise en place du nouveau statut.

Dans une lettre aux termes forts, dont une copie est avec l’IANS, les instances dirigeantes mondiales et continentales du football ont déclaré: «Nous vous renvoyons à notre lettre conjointe FIFA-AFC du 1er juillet 2022 qui traitait de la feuille de route convenue par l’AIFF et plus loin. participants aux réunions organisées lors d’une mission conjointe qui s’est tenue du 21 au 23 juin 2022. La FIFA et l’AFC ont en outre réitéré nos positions dans notre lettre conjointe FIFA-AFC envoyée le 25 juillet 2022. »

La lettre indiquait en outre que, conformément à ladite feuille de route, l’AIFF devait convoquer une assemblée générale spéciale au cours de la première semaine d’août 2022 pour approuver le nouveau statut élaboré avec la FIFA, l’AFC et la communauté indienne du football.

“Conformément à ladite feuille de route, l’AIFF devait convoquer une assemblée générale spéciale la première semaine d’août 2022 pour approuver les nouveaux statuts élaborés avec la FIFA, l’AFC et la communauté indienne du football. Malheureusement, nous avons été informés que l’audience de la Cour suprême tenue hier sur la situation de l’AIFF aurait entraîné des écarts par rapport à la feuille de route susmentionnée.

“Si cela est considéré comme vrai, cela mettrait irréfutablement en péril la compréhension mutuelle qui s’est manifestée jusqu’à présent sur les avancées”, indique la lettre datée du 5 août.

Le courrier se terminait par un avertissement d’une interdiction imminente si l’AIFF ne respectait pas ses “obligations statutaires” envers la FIFA et l’AFC et était influencée par des “tiers”.

« Dans ce contexte, nous voudrions rappeler les obligations statutaires de l’AIFF applicables à toutes les associations membres de la FIFA et de l’AFC, y compris l’obligation de gérer ses affaires de manière indépendante et de veiller à ce que ses propres affaires ne soient influencées par aucun tiers (cf. art. 14.1.(i) et l’article 19.1 des Statuts de la FIFA en liaison avec l’article 15.4 des Statuts de l’AFC).

La lettre demandait également à l’AIFF de fournir à la FIFA-AFC la “transcription officielle de la décision de la Cour suprême du 3 août” sans plus tarder. La lettre indiquait que si la FIFA-AFC trouvait une déviation dans la voie de la normalisation de l’AIFF, elle retirerait les droits d’organisation de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2022 en Inde.

“Gardant à l’esprit ce qui précède, nous demandons à l’AIFF de nous fournir sans plus tarder une transcription officielle de la décision de la Cour suprême du 3 août 2022 avant 17h00, heure normale de l’Inde, le 9 août 2022. Dès réception de ladite documentation et à la suite de son analyse approfondie, en cas d’écarts graves par rapport à la feuille de route susmentionnée, nous soumettrons la question à notre organe décisionnel compétent pour un examen plus approfondi et d’éventuelles décisions basées sur les Statuts de la FIFA, y compris la suspension de l’AIFF et le retrait des droits d’accueil de la Coupe du Monde Féminine U-17 de la FIFA 2022 en Inde », conclut la lettre.

Lis le Dernières nouvelles et dernières nouvelles ici