Skip to content

Le gouvernement allemand a exhorté les citoyens mercredi à rester vigilants et à respecter les directives de santé publique, alors que de nouvelles infections au COVID-19 frappent un lycée de trois mois et que les écoles rouvrent dans l’État le plus peuplé du pays.

L’autorité de contrôle des maladies du pays a signalé mercredi 1 226 nouvelles infections. C’était le nombre le plus élevé depuis début mai, bien que ce chiffre ait dépassé les 1 000 ces derniers jours.

Jusqu’à présent, la réponse de l’Allemagne a été largement considérée comme réussissant à ralentir la propagation de la pandémie de manière efficace et rapide avant les chiffres de mercredi.

Le ministre de la Santé, Jens Spahn, a déclaré que des épidémies de petite et moyenne taille se sont produites dans presque toutes les régions, en grande partie dues aux voyageurs revenant de l’étranger et aux personnes faisant la fête ou organisant des réunions de famille.

« C’est inquiétant, sans aucun doute », a déclaré Spahn à la radio Deutschlandfunk. «Et cela peut naturellement conduire à une nouvelle dynamique si nous ne faisons pas tous maintenant preuve de prudence.»

Au début de la pandémie, l’âge moyen des personnes infectées était de 50 ans; il est maintenant de 34 ans.

Spahn a réitéré ses appels à porter des masques, à garder les distances et à ne pas aller trop loin dans les contextes sociaux tout en exprimant son scepticisme quant à un nouveau vaccin approuvé par la Russie, premier pays au monde à le faire.

« Il ne s’agit pas d’être le premier », a déclaré Spahn. «Mais il s’agit d’avoir un vaccin efficace, testé et donc sûr.»

L’Allemagne a enregistré 218 519 cas confirmés de COVID-19 et 9 207 décès, selon l’Institut Robert Koch, le centre national de contrôle des maladies. Au plus fort de la pandémie, début avril, il y avait environ 6 000 nouveaux cas chaque jour.

Un grand nombre des nouvelles infections actuelles étaient des personnes qui ont contracté le virus lors de visites dans les Balkans occidentaux, en Turquie, en Bulgarie, en Roumanie, en Pologne et en Espagne, a déclaré l’Institut Robert Koch.

La hausse survient alors que les élèves retournent à l’école à travers le pays, ce qui ajoute aux inquiétudes.

Le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, a déclaré que le rétablissement de l’activité économique et le redémarrage des écoles étaient tous deux essentiels. Il a exhorté les Allemands à ne pas se laisser aller à porter des masques ou à respecter les distances, et à prendre des mesures d’hygiène soigneuses.

«Nous devons être prudents et vigilants», a déclaré Seibert.

Quelque 2,5 millions d’enfants retournaient à l’école mercredi en Rhénanie du Nord-Westphalie, l’État le plus peuplé d’Allemagne, qui a les règles les plus strictes du pays – notamment que les élèves ayant dépassé l’âge de l’école primaire doivent porter des masques à tout moment, y compris en classe.