COVID-19 : Israël offrira une quatrième dose de vaccin contre le coronavirus aux plus de 60 ans, affirmant que la première nation est prête à la déployer |  Nouvelles du monde

Israël a annoncé qu’il offrirait une quatrième dose du vaccin COVID-19 aux personnes de plus de 60 ans, affirmant qu’il était le premier pays à le déployer.

Cette décision intervient alors que l’on s’inquiète de la propagation de la variante Omicron – en tant que premier décès connu d’un patient atteint de la souche en Israël a été confirmé mardi.

Il y avait au moins 340 cas connus d’Omicron en Israël mardi, a révélé le ministère de la Santé.

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré à propos de la dose de vaccin supplémentaire : « C’est une merveilleuse nouvelle qui nous aidera à traverser la vague Omicron qui engloutit le monde.

« L’État d’Israël continue d’être à l’avant-garde de l’effort mondial pour faire face à la pandémie.

« Les citoyens d’Israël ont été les premiers au monde à recevoir la troisième dose du vaccin COVID-19 et nous continuons également à faire œuvre de pionnier avec la quatrième dose.

« J’appelle tous ceux qui répondent aux critères que les membres du comité ont fixés : allez vous faire vacciner. Assumez la responsabilité de notre santé et de nos moyens de subsistance à tous.

« Les vaccins sauvent des vies. »

Le premier patient atteint d’Omicron à mourir était un homme dans la soixantaine qui souffrait d’un certain nombre de problèmes préexistants graves, a déclaré le centre médical Soroka de Beersheba.

Il est décédé deux semaines après avoir été admis dans un service de coronavirus à l’hôpital.

« Sa morbidité provenait principalement de maladies préexistantes et non d’une infection respiratoire due au coronavirus », a indiqué l’hôpital dans un communiqué.

Israël a étendu cette semaine une interdiction de voyager à des pays comme les États-Unis, l’Allemagne, l’Italie, la Turquie et le Canada dans le but d’arrêter la propagation du virus.

Le gouvernement exhorte également les gens à travailler à domicile, le bureau du Premier ministre ayant approuvé une réduction de la fréquentation des bureaux pour 50% des travailleurs du secteur public.

Cela survient alors que le ministre de la Défense Benny Gantz a ordonné au Homefront Command de l’armée de se préparer à la possibilité de 5 000 nouveaux cas chaque jour.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.