Course du jour: Quelle est l’histoire difficile à battre en tête dans la chaleur compétitive de Southwell |  Nouvelles de la course

L’expert de The Races Alan Thomson est de retour avec un autre verdict sur la grande course de vendredi, cette fois sur une carte de soirée compétitive à Southwell.

Le travail préparatoire

Le circuit du Nottinghamshire a jeté plus que sa juste part de spécialistes du parcours sur l’ancienne surface Fibresand, mais cet avantage a été neutralisé avec l’installation d’une surface Tapeta plus rapide.

Un rodage de trois stades donne aux jockeys suffisamment de temps pour livrer des chevaux de retard à partir du rythme et le circuit plat et ovale de Southwell d’environ 10 stades est généralement considéré comme un test très juste.

David Probert est le meilleur jockey de l’année en cours avec 14 gagnants suivis de Luke Morris (12), Daniel Muscutt (11) et Joanna Mason (9). Mick et David Easterby sont en tête du classement des entraîneurs, sellant 12 gagnants, bien loin de Roy Bowring, Rebecca Menzies et Scott Dixon assis sur huit gagnants chacun.

La course sélectionnée de ce soir (19h15) se déroulera probablement au galop honnête, avec What’s The Story l’un des coureurs les plus susceptibles d’aider à forcer le rythme, avec Austrian Theory et Excel Power.

Principales fantaisies

front uni

Quatre fois vainqueur tous temps pour Mick Appleby en 2021, United Front fait sa première apparition sur cette piste. Le quinquennal est parti en ébullition sur gazon mais ce retour sur une surface synthétique pourrait déclencher un renouveau de fortune. A échangé des coups avec des adversaires plus coriaces dans le passé et une répétition de son quatrième lors du Lincoln Trial à Wolverhampton en mars dernier le verrait sous un meilleur jour.

Puissance d’Aerion

S’est bien passé dans le passé, il sera donc intéressant de voir comment le marché réagit à ce retour après une longue absence de 433 jours. Le poulain de Sir Michael Stoute, la monture de Richard Kingscote, a gagné à Newcastle en avril dernier au retour d’une interruption de 158 jours et a doublé à Doncaster le mois suivant. Pas repéré depuis sa septième place à Migration au festival Ebor 2021 de York, mais un danger pour tous s’il est prêt à rouler.

C’est quoi l’histoire

Le dur de huit ans de Keith Dalgleish fait ses débuts à Southwell, mais ses six précédents départs en carrière sur des surfaces synthétiques sont revenus sous forme de chiffres 3-1-3-3-2-4. Un favori régulier, What’s The Story se passe particulièrement bien à York et a affiché un autre excellent cinquième derrière Substantial lors de sa dernière visite au Knavesmire il y a trois semaines. L’évaluateur lui avait fait preuve d’indulgence plus tôt dans l’été et les relations en ont pleinement profité, l’envoyant marquer à Ayr sur 10 stades au début du mois d’août. Sa note officielle remonte légèrement (95) mais ce n’est pas insurmontable.

Puissance Excel

Le hongre d’Archie Watson a montré une partie de sa forme la plus forte après des “vacances” et est revenu d’une absence de 163 jours pour marquer à Haydock en avril. Excel Power a justifié un solide soutien du marché à Windsor neuf jours plus tard avant que sa forme ne diminue au cours de l’été. Par conséquent, il s’est reposé pendant quelques mois avant de reprendre le fil à Chelmsford City il y a 15 jours, pourchassant Croupier après avoir montré un élan précoce pour mener à partir d’un large tirage dans la stalle 10.

Chichester

Sur le papier, il apparaît comme la deuxième corde de Dalgleish, mais Chichester se cache sur une cible dangereuse s’il est capable de retrouver l’éclat de la saison dernière. Danny Tudhope tentera de faire entrer cet artiste de hold-up en contrebande et Chichester n’était pas loin derrière What’s The Story dans le groupe de poursuivants à Ayr en septembre. Il a perdu 10 livres depuis qu’il a terminé troisième de Living Legend dans les Listed Magnolia Stakes à Kempton en mars et mérite une surveillance du marché, malgré ce voyage d’un kilomètre qui menace de s’avérer du bon côté.

Billyb

L’enfant de trois ans d’Ann Duffield est un ancien vainqueur sur sept stades à Doncaster et a franchi avec succès un mile à Haydock. Il a perdu le clin d’œil à Amaysmont sur huit stades à Newcastle en juin, mais cela a été inférieur à 12 livres. BillyB a affiché une belle quatrième place au New Kingdom de Charlie Appleby, classé 99, au match St Leger de Doncaster et un large tirage au sort a peut-être contribué à un coup rare à Haydock le mois dernier. Non actualisé.

Reste du terrain

Austrian Theory représente Mark Johnston et Jason Hart mais doit redécouvrir l’étincelle qui l’a vu décrocher un handicap à Hamilton fin juin. Austrian Theory fait ses débuts par tous les temps sur une marque raide et n’a battu qu’une seule maison dans le Cambridgeshire.

Le hongre du commandement impérial Mark Loughnane est quatre fois vainqueur de Newcastle et cette première sortie en 141 jours pourrait être le prélude à une campagne hivernale de retour sur Tyneside. Un quatrième à Fame And Acclaim sur un terrain mou à Haydock début juin n’était pas un mauvais effort et il sera intéressant de voir comment il se forme dans les paris pour son pilote inexpérimenté.

Chasing Aphrodite Semblait une perspective intelligente lors de ses deux premiers départs, à Leicester et Newmarket, mais son coup du chapeau s’est décroché lors d’un voyage de retour au siège en août alors qu’il était à la maison en 10e derrière Dutch Decoy après avoir été bien soutenu sur ses débuts avec handicap .

Harry Eustace a donné une courte pause à son enfant de trois ans et Chasing Aphrodite reste non exposé à ce niveau. Persévérants est un ancien double vainqueur en France mais n’a fait aucune apparition sur les deux départs au Royaume-Uni pour Scott Dixon lorsqu’il a été expulsé 125-1 et 100-1 respectivement.

Le verdict

Solide handicapeur C’EST QUOI L’HISTOIRE obtient le feu vert et Kevin Stott aura à cœur de l’avoir à portée de main dès le départ. Son compagnon stable, Chichester, continue de baisser dans les cotes d’écoute, mais ce voyage s’annonce plutôt pointu.

Keith Dalgleish traverse une période relativement calme, bien que Good Show, sous les mêmes couleurs que What’s The Story, ait été le perdant le plus malchanceux à Nottingham mercredi.

Aerion Power est allé bien frais dans le passé et a un excellent dossier sur les synthétiques. Très respecté. Excel Power a rebondi pour se former à Chelmsford City, tandis que BillyB a peut-être un peu plus à offrir au pied des poids.