Skip to content

(Reuters) – Lewis Hamilton, six fois champion du monde, a déclaré qu'il était bon de savoir qu'il pouvait encore conduire après son retour sur la piste en Formule 1 pour la première fois en plus de 100 jours à Silverstone mercredi.

Course automobile: Hamilton satisfait de sa forme après son retour d'essai à Silverstone

PHOTO DE FICHIER: Formule 1 F1 – Grand Prix d'Australie – Circuit du Grand Prix de Melbourne, Melbourne, Australie – 12 mars 2020 Lewis Hamilton de Mercedes pose pour un portrait du pilote REUTERS / Tracey Nearmy / File Photo

Un jour après que son coéquipier Valtteri Bottas soit revenu à l'action dans des conditions sèches, Hamilton a mis sa voiture Mercedes W09 2018 vainqueur du titre à l'épreuve sur une piste graisseuse après les premières averses.

L'équipe pratique les protocoles pour le Grand Prix d'Autriche le 5 juillet, qui servira d'ouverture de saison.

"Je n'avais pas l'impression d'avoir quitté l'eau, donc c'est positif", a déclaré Hamilton dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux de Mercedes.

«Je pense que chaque fois que vous prenez une grande pause – je pense que cela fait 103 jours ou quelque chose – vous vous demandez toujours si vous pouvez toujours conduire.

"C'est donc une bonne sensation de savoir que je peux bien sûr, je suis prêt, je me sens en forme. J'espère que vous êtes tous bien et excités pour ce qui s'en vient. »

La Formule 1 a publié un calendrier initial de huit courses en 10 semaines, qui se dérouleront toutes en l'absence de fans et dans des conditions contrôlées en raison de la nouvelle épidémie de coronavirus qui a tué plus de 411 200 personnes dans le monde.

Hamilton s'est dit heureux d'être à nouveau au volant.

"Lorsque vous quittez le garage la première fois que vous obtenez ce buzz, et peu importe combien d'années vous le faites, il se sent toujours nouveau et frais", a déclaré Hamilton.

«Évidemment, c'est une voiture plus ancienne, mais c'était toujours fantastique. En général, nous avons réussi un programme solide aujourd'hui.

«La journée de Valtteri était sèche, ma journée a commencé humide, donc une piste de Silverstone assez grasse. Mais évidemment, j'ai grandi dans ce genre de temps, donc je suis habitué. J'ai quand même pu avoir une bonne idée de la voiture. »

Les tests sont autorisés selon les règles de la FIA car l'équipe utilise une voiture plus ancienne qui doit être exécutée selon les spécifications contemporaines sans aucune pièce actuelle testée.

Ils doivent également utiliser des pneus d'essai fournis par Pirelli, plutôt que le caoutchouc de course 2020.

Rapports de Shrivathsa Sridhar à Bengaluru; Montage par Toby Davis

Nos normes:Les principes de Thomson Reuters Trust.