Skip to content

Une entreprise sur 10 dit qu’il y a un risque de faire faillite en raison de la crise des coronavirus, 40% avertissant qu’il leur reste moins de six mois de réserves de trésorerie

  • L’Office for National Statistics a publié les derniers résultats de son enquête auprès des entreprises
  • Il a montré qu’une entreprise sur dix estimait avoir un risque d’insolvabilité «  modéré  »
  • Environ quatre sur dix ont déclaré qu’il leur restait moins de six mois de réserves de trésorerie
  • Un travailleur sur 10 reste en congé avant la fin du programme

Une entreprise britannique sur 10 a déclaré qu’elle risquait de devenir insolvable en raison de la crise des coronavirus, 40% admettant avoir moins de six mois de réserves de liquidités à la banque.

L’Office for National Statistics a publié aujourd’hui les derniers résultats de son enquête sur l’impact sur les entreprises du coronavirus et il suggère que de grandes pans de l’économie britannique ont encore du mal à se remettre sur pied.

Les chiffres ont révélé qu’environ 10 pour cent des entreprises ont estimé qu’elles courent un risque «modéré» de ne pas pouvoir payer leurs factures dans un proche avenir.

Seulement 1% des entreprises ont déclaré que leur risque d’insolvabilité était «grave», mais près de la moitié de toutes les entreprises – 45% – ont déclaré qu’elles couraient au moins un faible risque de faillite.

Un peu moins d’un tiers (32%) ont déclaré qu’il n’y avait aucun risque qu’ils deviennent insolvables.

Pendant ce temps, les données de l’ONS ont montré que 41% des entreprises ont moins de six mois de réserves de trésorerie, tandis que 4% ont déclaré qu’elles n’avaient aucune réserve de trésorerie.

Coronavirus UK: une entreprise sur 10 dit qu’il y a un risque de faire faillite

La dernière enquête sur les entreprises de l’Office for National Statistics a montré qu’une entreprise sur dix estimait qu’elle était confrontée à un risque d’insolvabilité «  modéré  »

Coronavirus UK: une entreprise sur 10 dit qu’il y a un risque de faire faillite

Les chiffres montrent également que 12% des travailleurs sont toujours en congé alors que Rishi Sunak, photographié en Écosse le 7 août, vise à clôturer le programme d’ici la fin octobre.

Les chiffres suggèrent également que le retour des travailleurs en congé à leur emploi se poursuit à un rythme lent, environ 12 pour cent de la main-d’œuvre totale étant toujours en congé.

Parmi les entreprises qui font actuellement du commerce, environ 11 pour cent de leurs travailleurs restent en congé.

Mais pour les entreprises qui sont temporairement fermées ou qui ont interrompu leurs échanges, les chiffres sont beaucoup plus élevés, avec 71 pour cent des travailleurs toujours à la maison.

Les chiffres sont susceptibles de susciter l’inquiétude au sein du Trésor alors que le chancelier Rishi Sunak cherche à mettre fin au programme de congé d’ici la fin octobre.

L’enquête a également révélé que de nombreuses entreprises souffrent toujours de revenus massivement réduits malgré la réduction du verrouillage.

Près d’un quart des entreprises (23 pour cent) ont déclaré que le chiffre d’affaires avait diminué de 20 pour cent par rapport à ce qui est normalement attendu à cette période de l’année.

Quelque 17 pour cent ont déclaré que leur chiffre d’affaires était en baisse de 20 à 50 pour cent, tandis qu’un sur dix (11 pour cent) a déclaré que son chiffre d’affaires avait diminué de plus de 50 pour cent.

Cependant, l’enquête a montré que les consommateurs continuent de revenir dans tous les points de vente, avec une fréquentation en hausse dans tous les domaines.

La fréquentation globale était de 68% de son niveau entre le 10 et le 16 août par rapport à la semaine équivalente de l’année dernière.

Ce nombre est le plus élevé enregistré depuis la semaine du 16 mars de cette année – la semaine avant que Boris Johnson n’impose le verrouillage.

Coronavirus UK: une entreprise sur 10 dit qu’il y a un risque de faire faillite

Quelque 12 pour cent de la main-d’œuvre sont toujours en congé, selon les données publiées par l’ONS

La fréquentation a progressivement augmenté depuis que les magasins non essentiels ont reçu le feu vert pour rouvrir en Angleterre à partir du 15 juin.

Les parcs de vente au détail représentent désormais 85% de la fréquentation par rapport à la même journée il y a un an, tandis que les centres commerciaux et les rues commerçantes représentent tous deux un peu plus de 60%.

Chloe Gibbs, statisticienne principale à l’ONS, a déclaré: «  Malgré les récentes nouvelles économiques, il est encourageant de voir que quatre entreprises sur cinq disent qu’elles ne risquent pas ou peu de faire faillite.

«Les données sur le trafic routier montrent que le nombre de trajets en voiture revient à un niveau normal alors que les gens s’aventurent dans les magasins et se rendent au travail.

Les dernières données commerciales sont arrivées alors que l’ONS a également révélé que 765000 jeunes âgés de 16 à 24 ans au Royaume-Uni n’étaient pas dans l’éducation, l’emploi ou la formation (NEET) d’avril à juin de cette année – environ 11 pour cent de tous les jeunes.

Ce nombre représente une diminution de 28000 par rapport à la même période en 2019 et était également en baisse de 6000 par rapport au nombre enregistré de janvier à mars.

Publicité