Conor McGregor explique pourquoi il a réagi comme il l’a fait après une rupture de jambe d’horreur

McGregor, 33 ans, a subi l’une des blessures les plus douloureuses de l’histoire de l’UFC lorsque sa jambe s’est cassée juste au-dessus de la cheville peu de temps après avoir donné un coup de pied à Poirier vers la fin du premier tour lors de ce qui était le troisième combat entre les deux prétendants légers. .

La rupture nette du tibia et du péroné de l’Irlandais a fait s’effondrer l’ancien champion du monde des deux poids sur la toile, Poirier lançant rapidement un barrage de frappes au sol McGregor pour arrêter le combat et revendiquer une avance de 2-1 dans leur rivalité de plusieurs années. .

L’incident rappelait des blessures similaires subies dans l’Octogone par les anciens champions des poids moyens Anderson Silva et Chris Weidman – mais alors que les deux ont tout à fait naturellement réagi avec horreur à leurs pauses macabres, McGregor était, en comparaison au moins, plus acceptant la blessure – une réaction, dit-il, qui s’est produite parce qu’il s’y attendait.

« Dans mon dernier camp [I had] une jambe gauche gravement endommagée« , a écrit McGregor sur Twitter. « Beaucoup de mes séances consistaient à commencer en bas de garde ouvert. Et y rester. Ronds complets restants en bas. Je frappais les gens jusqu’à ce qu’ils s’éloignent de moi. Cela s’est ensuite traduit par le combat. Histoire vraie. »

« Même jambe, même endroit, a-t-il ajouté, expliquant sa réaction.Je l’attribue au fait que je n’étais pas aussi choqué que Chris [Weidman]/Anderson [Silva] étaient. Je savais que quelque chose pouvait arriver à l’avance.

« Chris était contrarié par ma citation. J’avais l’impression de le viser. Je n’étais pas. Si seulement [consolation] à ma réaction, c’est parce que [I had] un avertissement, il peut se casser. »

Peu de temps après le combat avec Poirier, McGregor et son camp ont expliqué qu’une « fracture de stress capillaire » de sa jambe avait été découverte dans les semaines précédant l’événement principal de l’UFC 264, ajoutant qu’ils avaient informé l’UFC et qu’ils avaient demandé l’autorisation. pour McGregor d’utiliser des sangles de cheville dans le combat – quelque chose contre lequel il a finalement opté.

McGregor a également déclaré qu’il sentait qu’il s’était bien comporté dans le combat après avoir été abattu par l’Américain, et que Poirier ressentait les effets d’une succession de coudes qu’il pointait sur le front de son rival.

Lire la suite





Conor McGregor a « honte » du gouvernement irlandais après les nouvelles restrictions de Covid

« Sa tête était plus douloureuse, ma jambe était plus douloureuse« , a écrit McGregor. « Je me sens bien là-dessus. Pour ne pas dire que sa jambe n’était pas cassée non plus. J’avais cette cuisse bien hachée. J’ai l’impression que ce n’est tout simplement pas encore réglé. Est la réponse la plus juste que je puisse donner. »

Et tandis que le record de McGregor se lit maintenant comme ayant deux défaites successives contre Poirier, le Dubliner est satisfait de l’arsenal qu’il a déployé dans le combat – et a déclaré que sa rivalité avec Poirier, qui dure maintenant depuis huit ans et dans deux divisions de poids différentes, n’a pas n’avait pas encore écrit son dernier chapitre.

« Coudes et upkicks vraiment méchants à coup sûr« , a-t-il ajouté, accompagné d’un clip vidéo montrant apparemment Poirier soignant ses propres blessures du combat. « Cela ou peut-être une bouteille bleue vraiment agaçante était autour de lui après le combat.

« Ne vous y trompez pas, ils n’attendent pas avec impatience ce qui s’en vient. Je reviendrai et ce sera réglé. Une fois pour toutes. »

McGregor est maintenant retiré de la chirurgie de plusieurs mois pour insérer une tige en titane dans sa jambe blessée, et a également suggéré qu’il prévoyait de retourner dans la cage à la mi-2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *