Connor McDavid et Alex Ovechkin offrent de nombreuses raisons d’être reconnaissants lors de la saison 2021-22 de la LNH

Le temps se refroidit (enfin, certains jours, au moins) et l’action à l’intérieur de la patinoire se réchauffe.

C’est un peu plus d’un mois dans la saison 2021-22 de la LNH et les choses ont été tout sauf calmes dans les 32 équipes de la ligue. Jack Eichel a finalement pu quitter l’ouest de New York et subir l’opération dont il avait désespérément besoin pour poursuivre sa carrière dans la LNH. Alex Ovechkin poursuit son ascension en tant que meilleur buteur de tous les temps. Et les équipes qui étaient censées être en haut sont en bas et celles qui devraient être au sous-sol vivent dans le penthouse.

OVECHKIN : Monter dans la liste | Peut-il attraper Gretzky ?

C’était sauvage.

Alors que les choses reviennent à la normale – arènes remplies de fans, des entraîneurs sur la sellette ou en train de craquer, les fidèles des Canucks réclamant la tête de Jim Benning — il est temps de réfléchir. Et avec American Thanksgiving maintenant ici, c’est le moment idéal pour revoir ce pour quoi nous sommes reconnaissants au cours du premier mois de la saison.

LNH 2021-22 : quatre choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants pour commencer l’année

1. Des objectifs époustouflants

Il y avait Matthew Tkachuk qui faisait son truc.

Brandon Duhaime a marqué le but d’ouverture de carrière le plus sauvage de l’histoire dans la LNH.

Son coéquipier Kevin Fiala présentant un jeu de mains méchant.

Sans surprise, le Connor McDavid Show continue…

PLUS : l’objectif de McDavid pourrait être le « but de l’année »

Et sur.

Et puis, il y avait le premier but de l’année de Kevin Hayes qui était plus grand que tout ce que nous avons vu – et verrons – cette saison.

2. Résurrections des gardiens de but

Frederik Andersen

Comme mentionné dans la critique d’Amazon Original par Sporting News, « Tout ou rien: Toronto Maple Leafs », il était assez clair qu’à mi-chemin de la série de cinq épisodes, non seulement les Maple Leafs étaient mécontents d’Andersen, mais il ne re-signait jamais à Toronto. Le gardien danois a lutté contre une blessure – et peut-être une perte de confiance – au cours de la saison 2021 après avoir été All-Star en 2019-2020.

Avance rapide vers la saison 2021-22 et Andersen est en Caroline et est de retour sur la bonne voie. Il affiche une brillante fiche de 11-3-0 avec un pourcentage d’arrêts étincelant de .936 et une moyenne de buts alloués de 1,89.

Jacob Markström

En 2021, Markstrom a parfois connu des difficultés et a terminé la saison avec une fiche de 22-19-2 et un pourcentage d’arrêts de 0,904 le pire en carrière et moins 4,0 buts enregistrés au-dessus de la moyenne (minimum 25 matchs). Il s’agissait d’une baisse marquée par rapport à sa saison des étoiles 2019-2020 où il avait un pourcentage d’arrêts de .918 et un GSAA de 11,4.

Maintenant, Markstrom est de retour. Bien qu’il ait un bon dossier de 8-3-4, il s’agit d’un excellent score de 1,73 GAA, d’un pourcentage d’arrêts de .940 et d’un GSAA de 12,1. Il y a 15 équipes sans blanchissage; Markstrom a enregistré cinq meilleurs blanchissages dans la LNH – en 15 matchs.

3. Les équipes ne comprennent pas la mission

Disons simplement : c’était vraiment un début de saison inattendu. Il y avait beaucoup de « qu’est-ce qui se passe ?? vibrations. C’était comme si nous étions tous dans The Upside Down. Des équipes comme les Red Wings et les Sabres étaient chaudes alors que les prétendants aux séries éliminatoires, les Islanders et les Golden Knights, ne l’étaient pas. Ce n’était certainement pas ainsi que quiconque pensait que les choses allaient lancer la première saison complète de 82 matchs depuis un certain temps (incroyablement reconnaissant pour cela, d’ailleurs).

Maintenant que les choses se sont un peu remises en place, il reste encore beaucoup d’intrigues et de drames à remplir les cinq prochains mois. Qui avait les Flames à la tête de la Conférence Ouest le 25 novembre ? Et si les Stars flirtaient avec le .500 et dans le mix ? Ou les Ducks parmi les meilleurs d’Occident ? Les Islanders sont en fait les derniers du Metropolitan et jusqu’à une séquence de quatre victoires consécutives, les Penguins étaient aussi des habitants de cave.

La folie — le chaos ? – est assez agréable car cette saison est vraiment devenue une saison où n’importe quelle équipe peut gagner n’importe quel soir.

Oh, et la seule équipe qui a réellement compris la mission ? Oui, vous l’avez deviné, les Coyotes, qui ont misé sur Shane Wright.

NHL DRAFT 2022 : Wright et neuf autres joueurs à surveiller

4. L’âge n’est qu’un nombre

La LNH est une ligue de jeunes… bla, bla, bla. Comme un bon vin, un certain nombre de vétérans grisonnants disent aux enfants « tenez mon chardonnay » et laissez-moi vous montrer comment c’est fait.

  • Alex Ovechkin, 36 ans, est à égalité au deuxième rang dans la LNH pour les buts (15), au troisième pour les points (33) et à égalité au premier rang pour les buts à égalité (11).
  • Jonathan Quick, 35 ans, est parmi les 10 premiers pour la moyenne de buts alloués (2,25) et le quatrième pour le pourcentage d’arrêts (0,928).
  • Patrice Bergeron, 36 ans, mène la ligue en pourcentage de Corsi (63,99) à 5v5.
  • Zdeno Chara, 44 ans, a laissé tomber les gants avec Pat Maroon.
  • Craig Anderson, 40 ans, avait une fiche de 4-2-0 avec un pourcentage d’arrêts de .920 avant de se blesser au haut du corps le 2 novembre.
  • Brent Burns, 36 ans, est deuxième parmi tous les défenseurs de la LNH pour le temps sur la glace.

Il y a eu beaucoup de choses pour commencer la saison et sûrement plus de grands moments, des arrêts époustouflants, des buts et des intrigues à venir.

Volonté mec super sympa Keith Yandle non seulement devenir l’homme de fer numéro 1 de la LNH le 18 janvier, mais brisera-t-il 1 000 matchs consécutifs d’ici la fin de la saison? Comment se passeront les Jeux Olympiques ? Quel chaos l’échéance commerciale apportera-t-elle en mars ? Les Maple Leafs peuvent-ils briser leur sécheresse de victoire en séries éliminatoires?

Ça va être une balade amusante le reste du chemin. Attachez-vous et joyeuses fêtes!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *