Actualité du moment | News 24

Confidentialité sur Internet : un tiers souhaite supprimer sa présence en ligne

Plus d’un tiers des Canadiens affirment qu’ils élimineraient complètement leur présence sur Internet s’ils le pouvaient, selon un nouveau sondage.

L’enquête, commandée par le fournisseur de cybersécurité et VPN NordVPN, a impliqué 10 800 participants de 11 pays, dont 1 000 Canadiens. Il a révélé que 36 % des Canadiens « se supprimeraient » d’Internet s’ils le pouvaient.

De plus, 48 ​​% des Canadiens se sentent utilisés par les entreprises qui collectent leurs données, tandis que 47 % craignent que quelqu’un puisse éventuellement pirater leurs appareils.

“Bien que vous retirer d’Internet semble être une bonne idée pour ceux qui souhaitent que leurs informations personnelles soient exposées aux mauvaises entités, vous devez vous demander si effacer totalement l’ardoise est même possible dans notre monde à dominance numérique”, a déclaré NordVPN. l’expert en confidentialité numérique Daniel Markuson dans un communiqué de presse mardi.

Le Canada était le pays qui comptait le plus grand pourcentage de répondants souhaitant que leurs informations financières soient supprimées. Parmi les répondants canadiens, 60% ont déclaré qu’ils aimeraient le plus voir leurs informations financières personnelles effacées d’Internet, contre 56% des Australiens et 52% des Britanniques.

Les photos peu flatteuses, les moments embarrassants, les anciens profils de rencontres et de médias sociaux et les antécédents professionnels sont d’autres exemples d’informations que les Canadiens ont déclaré vouloir supprimer.

L’année dernière, un juge fédéral a statué que les résultats de recherche Google relevaient des lois canadiennes sur la protection de la vie privée, une victoire pour les militants de la confidentialité numérique appelant le Canada à affirmer le “droit à l’oubli”. Cette affaire impliquait un homme qui avait demandé à Google de désindexer les articles qui apparaissaient dans les recherches portant sur son nom.

NordVPN recommande de supprimer ou d’anciens profils de médias sociaux que vous n’utilisez pas, ou de les définir comme privés. La société encourage également l’envoi de demandes de suppression aux géants du Web, leur demandant de supprimer toutes les informations qu’ils détiennent sur vous.

“Bien que cela ne garantisse pas qu’ils se conformeront, beaucoup le feront, et c’est un bon moyen d’amener des entreprises comme Facebook à supprimer les données qu’elles détiennent encore sur vous après la suppression de votre compte”, déclare NordVPN.