Skip to content

Après une tentative infructueuse de fuir vers l’Autriche en 1791, les tensions continuèrent de monter entre les protecteurs du roi et les révolutionnaires – et entre les révolutionnaires eux-mêmes. Cela a culminé avec l’assaut des Tuileries par une nouvelle foule et l’arrestation de Louis XVI en 1792.

La France a finalement été déclarée République en septembre de la même année, mettant fin à la monarchie vieille de 800 ans, et en janvier de l’année suivante, Louis XVI a été exécuté à la guillotine pour trahison.

Dans les mois qui ont suivi, des milliers de personnes considérées comme des ennemis de la nouvelle République ont été exécutées dans un « règne de la terreur » – dont Marie Antoinette.

En 1799, Napoléon Bonaparte mène un coup d’État qui lutte contre le pouvoir des premiers révolutionnaires et en 1804, il devient le premier empereur de France. Cela a mis fin à la période révolutionnaire et la nation est entrée dans une dictature de 15 ans sous son règne militaire.

L’héritage malheureux de Guillotin

La guillotine était le mode d’exécution développé pendant la Révolution française. C’était l’héritage malheureux du Dr Joseph Ignace Guillotin, médecin et réformateur pénal français – même s’il ne l’a pas inventé directement.

Pendant la révolution, le Dr Guillotin était membre de l’Assemblée française qui voulait bannir la peine de mort, alors administrée en quartiers ou sur la grille devant une place pleine de citadins.

En 1789, il a proposé que, en attendant l’interdiction de la peine capitale, la peine soit rendue rapide, indolore et privée pour toutes les classes.

L’année suivante, Tobias Schmidt, un fabricant de clavecins allemand, a été payé 960 francs pour construire un prototype d’appareil à cet effet. Après l’avoir testé sur des animaux et des cadavres, il a été utilisé pour la première fois en avril 1792. Il est devenu plus tard connu sous le nom de guillotine et a été utilisé pour décapiter des milliers de personnes à l’époque révolutionnaire – dont Louis XVI.

Il a été utilisé pour la dernière fois en France en 1977, sur le travailleur agricole et le meurtrier condamné Hamida Djandoubi.

Comment les Français célèbrent-ils?

L’événement principal est un défilé militaire à Paris en présence du président de la République, actuellement Emmanuel Macron, qui invite souvent d’autres dirigeants politiques.

Quelque 4000 soldats, policiers, pompiers et diverses académies militaires participent au spectacle sur les célèbres Champs-Élysées de Paris. Il y a aussi un défilé spectaculaire impliquant notamment les Alpha Jets de la Patrouille de France. Le soir, des feux d’artifice illuminent la capitale depuis la tour Eiffel.