Sports

Colton Parayko des Blues rétrogradé en troisième paire: “Il n’a certainement pas eu l’année que nous attendons”

ST. LOUIS — Dix minutes après le début du match de mardi, le défenseur des Blues Colton Parayko était à moins-3, et à la troisième période, il était à moins-4 et rétrogradé à la troisième paire avec la recrue Tyler Tucker.

“Je n’ai pas eu un bon match”, a déclaré l’entraîneur des Blues Craig Berube à propos de Parayko. “Provisoire. On dirait qu’il est un peu hésitant. Pas assez affirmé avec la rondelle.

“Ce n’est pas tout le temps, mais il n’a certainement pas eu l’année que nous attendons de lui ou qu’il attend.”

Parayko n’était pas le seul fautif dans la défaite 5-3 des Blues contre Buffalo. Mais pour une organisation qui a protégé Parayko alors qu’il n’a pas joué aussi lourd que son cadre de 6 pieds 6 pouces et 228 livres, les mots de Berube étaient lourds.

Avant le match de mardi, Parayko avait un différentiel combiné de plus-70 au cours de sa carrière de huit ans dans la LNH avec les Blues. Après son moins-4 en 16:15 de temps de glace, son record de la saison, il est maintenant à moins-19 cette saison.

« Il a joué beaucoup de bon hockey ici au fil des ans, alors je suis sûr qu’il va y revenir », a déclaré Berube.

Parayko a été impliqué dans les quatre premiers buts de Buffalo, dont deux dans le premier 1:25 du match et trois dans le premier 9:07.

Les Blues continuent de traiter la zone défensive de la zone défensive comme un endroit où ils ne sont pas autorisés à patiner, et les buts dérobés semblent maintenant être un événement nocturne.

Sur le premier but des Sabres, l’ancien attaquant des Blues Tage Thompson a quitté le banc et s’est faufilé dans la zone offensive, séparant Parayko et Alexey Toropchenko. Tyler Pitlick a dépouillé Thompson de la rondelle, mais n’a pas pu dégager la zone. La rondelle était libre près du filet, et lorsque Parayko n’a pas pu mettre son bâton dessus, le jeu a continué et finalement Thompson a réussi à préparer Jeff Skinner avec un tir à grande ouverture de la fente.

“Nous faisons du bon travail pour briser le jeu dans la machine à sous”, a déclaré Berube. « Nous obtenons une rondelle, nous ne la sortons pas. Ils se battent et ils font un jeu et c’est 1-0. C’est si rapide. Tage Thompson sort du banc.

Voici une capture d’écran de l’ouverture de Skinner de près…

Comment cela peut-il arriver ?

« En général, ce n’est probablement pas un bon jeu de rondelle parce que vous faites bouger les gars », a déclaré le défenseur des Blues Justin Faulk. «Si nous obtenons la rondelle sur notre bâton, les gars commencent à quitter le milieu, essayant de s’ouvrir pour que vous puissiez faire un jeu. S’il y a un roulement, le milieu est généralement ce qui est grand ouvert.

C’est encore arrivé sur le deuxième but de Buffalo, à peine 25 secondes plus tard.

Cette fois, Skinner avait la rondelle derrière le filet des Blues et a pu facilement centrer la rondelle par Nick Leddy à l’avant du filet. Avec Brayden Schenn et Vladimir Tarasenko à proximité, aucun des deux n’a affronté Alex Tuch des Sabres, qui a valsé droit au but.

“Moi y compris, nous avons abandonné la place au début des deux premières minutes, et avant que vous ne le sachiez, c’était 2-0”, a déclaré Schenn. « C’est sur nous les joueurs. C’est prêché dans notre vestiaire. C’est s’arrêter à la maison et donner un coup de main (le gardien Jordan Binnington). Nous avons abandonné certains (tirs dans la fente), ils se sont fait prendre dans notre filet, et avant que vous ne vous en rendiez compte, nous poursuivons le match.

Voici une capture d’écran du regard clair que Tuch avait sur le net…

Colton Parayko des Blues rétrogradé en troisième paire: "Il n'a certainement pas eu l'année que nous attendons"

“Même genre de chose: la fente est ouverte”, a déclaré Berube. « Nous courons vers l’extérieur et ne nous arrêtons pas et protégeons simplement la zone où se trouve la rondelle. La rondelle est derrière le filet, mauvais bâton, aucune prise de conscience par l’ailier ou le centre, 2-0.

Buffalo n’a pas eu besoin de beaucoup plus de temps pour porter le score à 3-0. Heureusement, ce n’était pas un autre coup de fente, mais malheureusement, c’était un autre des tap-ins détournés que les Blues ont autorisés cette saison.

Ils poursuivaient les Sabres dans la zone, et finalement, JJ Peterka a réussi à faire passer une passe à travers Parayko sur le bâton d’Owen Power, qui avait beaucoup d’espace pour frapper la passe de Peterka parce que Robert Thomas était en retard pour défendre.

Voici une capture d’écran de ce que Peterka a vu, et comment Power a gagné une position intérieure sur Thomas…

Colton Parayko des Blues rétrogradé en troisième paire: "Il n'a certainement pas eu l'année que nous attendons"

« Notre créneau était juste grand ouvert », a déclaré le défenseur des Blues Torey Krug. «Ils auraient pu simplement camper là-bas, et la rondelle se retrouverait sur leur bâton et mettrait Binner dans une mauvaise position plusieurs fois. Nous devons mieux prendre soin de notre maison.

Thompson a donné une avance de 4-0 à Buffalo au début de la deuxième période, mais les Blues en ont profité. Schenn, Ivan Barbashev et Jordan Kyrou ont marqué pour un déficit de 4-3, mais même avec un avantage de 6 contre 4, les Sabres l’ont repoussé avec un filet vide.

“Je sais que nous nous sommes battus, mais lorsque les points sont limités, nous ne pouvons tout simplement pas nous mettre dans cette position”, a déclaré Krug.

Mais les Bleus l’ont fait à nouveau, et cela continue de se produire en raison de leur créneau très ouvert. Les Blues ont accordé le septième plus grand nombre de tirs de la ligue depuis cette zone toutes les 60 minutes (30,62) et le neuvième plus grand nombre de buts sur 60 minutes (2,42).

Le tableau ci-dessous de HockeyViz montre qu’un grand nombre de leurs tirs contre proviennent de la zone des machines à sous en rouge, à un taux supérieur à la moyenne par rapport au reste de la ligue à cinq contre cinq.

Colton Parayko des Blues rétrogradé en troisième paire: "Il n'a certainement pas eu l'année que nous attendons"

“Chaque équipe dans la zone offensive, c’est ce qu’elle veut faire, essayer de créer des moyens d’obtenir cette rondelle dans la fente”, a déclaré Faulk. “C’est la zone la plus dangereuse de la glace, et vous devez faire des jeux plus durs avec la rondelle, ou si vous êtes du côté D, restez près de votre homme.”

Bérubé et les joueurs ont déclaré mardi qu’ils avaient prêché cela toute la saison, mais le problème persiste toujours.

“Eh bien, nous continuons à nous entraîner et à travailler dessus”, a déclaré Berube. «Les gars doivent être plus engagés. Je pense qu’il y a des moments où nous poursuivons trop au lieu de simplement les garder à l’extérieur et d’avoir un peu de sang-froid et de protéger cette zone de fente et d’attendre un jeu cassé ou un tir bloqué. Nous devons avoir plus de patience là-bas et nous ne le faisons vraiment pas.

(Photo de Colton Parayko des Blues à la poursuite de la rondelle avec Tage Thompson des Sabres : Jeff Roberson /Associated Press)

Articles similaires