Sports

Coco Gauff s’effondre alors que Jelena Ostapenko atteint les quarts de finale

Dernière mise à jour: 22 janvier 2023, 09h59 HST

Open d’Australie : Coco Gauff et Jelena Ostapenko (AP)

Jelena Ostapenko a stupéfié Coco Gauff 7-5 6-3 pour atteindre les quarts de finale de l’Open d’Australie après avoir organisé une clinique puissante

L’Open d’Australie de Coco Gauff s’est terminé dimanche après que le prodige américain de 18 ans a été battu en deux sets par l’ancienne championne de Roland-Garros Jelena Ostapenko au quatrième tour.

Ostapenko a mené une bataille serrée 7-5, 6-3 en 1h33 sur Margaret Court Arena pour atteindre les quarts de finale à Melbourne Park pour la première fois.

La Lettone affrontera désormais la championne de Wimbledon Elena Rybakina, qui a fait exploser le tableau féminin en éliminant la numéro un mondiale Iga Swiatek quelques minutes plus tôt sur la Rod Laver Arena.

“Je savais que c’était une si bonne joueuse, super jeune et qu’elle jouait vraiment bien mais je n’avais vraiment rien à perdre”, a déclaré Ostapenko, qui a gagné à Roland Garros en 2017 et a remporté sa cinquième tuile WTA Tour à Dubaï l’année dernière.

“J’y suis juste allé et j’ai essayé de montrer le meilleur de moi-même et d’essayer de me battre pour chaque point et de lui rendre la tâche difficile et je suis vraiment content de la façon dont j’ai joué.”

Ostapenko, dont le dernier quart de finale du Grand Chelem a eu lieu à Wimbledon en 2018, a enduré des années de blessures difficiles depuis et n’avait jamais battu un joueur classé dans le top 10 à l’Open d’Australie.

“J’essayais de rester positif tout le temps”, a déclaré Ostapenko. “Et je savais que je devais jouer de manière agressive, même si je ratais quelques balles.

Gauff n’avait pas perdu un set sur le chemin des 16 derniers et le match était une affaire serrée, avec peu de choix entre les deux.

Mais c’est Ostapenko, 25 ans, qui a le mieux joué les points cruciaux, bondissant à la fin de chaque set.

Elle a breaké Gauff à 6-5 pour prendre le premier, puis à nouveau à 4-3 dans le second.

“À la fin, je pense que je l’ai maintenue sous tellement de pression et cela m’a apporté une victoire”, a déclaré Ostapenko.

Lisez toutes les dernières nouvelles sportives ici

(Cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de News18 et est publiée à partir d’un flux d’agence de presse syndiqué)

Articles similaires