Cinq pays européens sont confrontés à de nouvelles fermetures en JOURS alors que les cas de Covid augmentent de 2MILLIONS en une semaine – mais comment le Royaume-Uni se compare-t-il ?

CINQ pays européens sont confrontés à de nouveaux blocages en quelques jours alors que les cas de Covid augmentent de deux millions en une semaine.

Cela survient alors qu’un rapport a averti que le continent pourrait faire face à « 300 000 décès et un million de personnes hospitalisées » supplémentaires si les restrictions de Covid ne sont pas encore renforcées.

EPA

L’Europe regarde le baril de plus de blocages si les cas de Covid continuent d’augmenter[/caption]

L’étude de la London School of Hygiene and Tropical Medicine – qui n’a pas encore été évaluée par des pairs – a averti que 280 000 personnes rien qu’en Allemagne pourraient se retrouver à l’hôpital si les restrictions étaient complètement levées.

Cela survient alors que l’Autriche plonge dans un verrouillage à partir de lundi après que le nombre de personnes atteintes de Covid au cours des quinze dernières semaines est passé à 1959,88 pour 100 000.

Pendant ce temps, sept personnes ont été blessées après que la police néerlandaise a ouvert le feu sur des émeutiers anti-verrouillage qui protestaient contre la dernière fermeture du gouvernement.

Des centaines d’émeutiers sont descendus dans le quartier commerçant de Rotterdam, incendiant des voitures et des vélos alors qu’ils se mobilisaient contre le dernier verrouillage partiel de trois semaines.

Cela survient alors que l’Europe représentait plus de la moitié de la moyenne sur sept jours des infections dans le monde et au moins la moitié des derniers décès de Covid, selon un décompte de Reuters.

L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que c’était la seule région au monde où les décès liés à Covid ont augmenté la semaine dernière, conduisant le Premier ministre belge à dire que le continent était en « alerte rouge ».

Alors que le temps plus froid oblige les gens à rester à l’intérieur et que les cas de Covid continuent d’augmenter, nous examinons cinq pays sur la bonne voie pour des fermetures plus brutales.


ITALIE

Cinq gouverneurs italiens menacent de bloquer la population italienne non vaccinée après que le pays a enregistré jeudi une augmentation de 28% des nouvelles infections.

Messimiliano Fedriga, gouverneur du Frioul-Vénétie Julienne, dans le nord-est de l’Italie, a déclaré : « Les éventuels nouveaux blocages ne devraient pas être subis par ceux qui sont vaccinés. Les restrictions ne devraient s’appliquer qu’à ceux qui ne sont pas immunisés.

Les gouverneurs de Toscane, de Calabre, de Ligurie et du Piémont se sont engagés à introduire des mesures similaires.

Quelque 84 % de la population italienne est victime d’une double piqûre, bien que sept millions de personnes refusent toujours de se faire vacciner.

Cette petite cohorte d’anti-vaccins purs et durs a secoué la capitale avec des manifestations ces dernières semaines contre le Green Pass du gouvernement.

Cela survient alors que le pays a récemment introduit une nouvelle loi autorisant le personnel des transports à expulser toute personne à mi-parcours semblant présenter des symptômes de coronavirus, selon EuroNews.

Au cours des deux semaines précédant le 18 octobre, l’Italie a enregistré 111 085 cas et 810 décès, portant le nombre total de morts dans le pays – l’un des plus élevés d’Europe – à 133 084.

ALLEMAGNE

Les affaires allemandes se multiplient dans ce que la chancelière Angela Merkel a qualifié de quatrième vague « dramatique ».

Les hôpitaux du pays étant au bord de l’effondrement, un verrouillage pourrait bientôt entrer en vigueur et durer jusqu’au 15 décembre.

En réponse, Merkel a mis de nouveaux freins à la vie publique pour les personnes non vaccinées dans les zones où les lits d’hôpitaux se remplissent rapidement de patients Covid.

Cela survient alors que le pays a enregistré 65 371 nouveaux cas en une seule journée, confirmant une tendance à la hausse que les experts mettent en garde depuis des semaines.

Lothar Wieler, directeur de l’Institut Robert Koch, l’agence allemande de contrôle des maladies, a déclaré : « Nous nous dirigeons actuellement vers une grave urgence. Nous allons passer un Noël vraiment terrible si nous ne prenons pas de contre-mesures maintenant. »

Wieler a également appelé à la fermeture des bars et des clubs et à la fin des événements à grande échelle.

Pendant ce temps, la Bavière a annulé vendredi ses célèbres marchés de Noël et fermé ses bars et discothèques après avoir été au centre de la dernière épidémie de Covid.

LA BELGIQUE

Le Premier ministre Alexander De Croo a annoncé que les enfants âgés de dix ans et plus devront désormais porter des masques tandis que les gens devront travailler à domicile au moins quatre jours par semaine à partir de samedi.

Les Belges seront également désormais invités à se masquer à l’extérieur s’ils n’ont pas été piqués ou s’ils n’ont pas la preuve d’un passeport sanitaire.

Cela survient alors que les admissions à l’hôpital augmentent à un taux de 30% par semaine et ont atteint leur plus haut niveau depuis mai. Plus d’un quart sont en soins intensifs.

« Tous les signaux d’alarme sont rouges. La carte de l’Europe devient rapidement rouge, et nous sommes les mêmes », a déclaré le Premier ministre De Croo.

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Le gouvernement tchèque a annoncé de nouvelles mesures supplémentaires alors que les cas ont grimpé à 22 479, éclipsant un record établi le 7 janvier de près de 5 000.

Le taux d’infection du pays a atteint un énorme 1687,31 pour 100 000 habitants au cours des quinze dernières semaines.

En vertu de nouvelles mesures introduites lundi, les personnes non vaccinées ne seront pas autorisées à assister à des événements publics ou à se rendre dans les bars ou les restaurants.

SLOVAQUIE

Le Premier ministre Eduard Heger a indiqué qu’il était prêt à introduire des restrictions Covid plus sévères si les cas ne commencent pas à baisser bientôt au cours des trois prochaines semaines.

Heger a déclaré que les hôpitaux du pays étaient dans un état « critique » alors qu’il introduisait mardi de nouvelles mesures de verrouillage pour les personnes non vaccinées.

Ceux qui snoberont le jab seront interdits de tous les magasins, centres commerciaux, gymnases, piscines et hôtels non essentiels, et ils ne pourront pas non plus assister à des rassemblements publics de masse comme des événements sportifs.

Cela survient alors que l’ancien bastion soviétique a signalé 8 342 nouvelles infections mercredi, battant le précédent record de 7 244 établi vendredi dernier.

Pendant ce temps, les derniers chiffres ont montré que plus de 81% des personnes hospitalisées à cause de Covid n’avaient pas été complètement vaccinées.

La Slovaquie a l’un des taux de vaccination les plus bas de l’UE avec seulement 45 pour cent de ses près de 5,5 millions de citoyens ayant subi une double piqûre.

Pour aggraver les choses, des milliers de personnes ont abandonné leurs masques et leurs règles de distanciation sociale mercredi alors qu’ils célébraient l’anniversaire de la révolution de velours anti-communiste de 1989, utilisant l’événement pour protester contre les nouvelles restrictions Covid du gouvernement.

Royaume-Uni

Le taux de cas sur 7 jours en Grande-Bretagne au 14 novembre était de 403,1 pour 100 000 personnes – ce qui est l’un des plus bas d’Europe.

Pendant ce temps, il a distribué 110,65 millions de jabs, selon Our World in Data, et double 80,2% de la population.

Cette semaine, Boris Johnson a déclaré qu’il ne voyait pas la nécessité de s’écarter du «plan A» de la réponse du gouvernement.

Cependant, il a reconnu que l’augmentation du nombre de cas en Europe pourrait constituer une menace potentielle pour le Royaume-Uni.

Il a déclaré : « Nous ne voyons rien dans les données pour le moment suggérant que nous devons passer au plan B.

« Nous restons fidèles au plan A.

« Mais ce que nous devons certainement reconnaître, c’est qu’il y a une tempête d’infection dans certaines parties de l’Europe. »

PA

L’Autriche entrera dans un verrouillage de 20 jours à partir de lundi[/caption]

Reuters

Les faibles taux de vaccination sont blâmés pour le récent pic de cas[/caption]

Rex

Le port du masque est devenu obligatoire dans de nombreux pays européens[/caption]

Nous payons pour vos histoires !

Avez-vous une histoire pour le bureau des nouvelles du Sun ?

Envoyez-nous un e-mail à exclusive@the-sun.co.uk ou appelez le 0207 782 4104. Vous pouvez nous envoyer un WhatsApp au 07423 720 250. Nous payons également pour les vidéos.

Cliquez ici pour télécharger le vôtre.

Cliquez ici pour obtenir le journal The Sun GRATUITEMENT pendant les six prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *