Skip to content

CIsraël doit demander au Royaume-Uni une explication sur la manière dont un vase ancien offert en cadeau à Margaret Thatcher quand elle était Premier ministre avait été vendu aux enchères.

Les Chypriotes disent que le vase a été donné à l'État britannique plutôt qu'à Mme Thatcher en tant qu'individu et qu'il aurait dû rester au gouvernement.

Le ministre des Affaires étrangères de Chypre doit aborder la question avec le haut-commissaire britannique à Nicosie.

Le vase, qui remonte au 7ème siècle avant JC, a été présenté à Mme Thatcher en 1988 par George Vassiliou, alors président de Chypre.

Le département des antiquités du pays lui avait accordé une permission spéciale pour que l’artefact puisse quitter le pays.

En Grande-Bretagne, le code ministériel stipule que les ministres, y compris le Premier ministre, ne peuvent conserver des cadeaux que s’ils valent moins de 140 livres sterling, à moins de se mettre dans leurs poches et d’acheter les objets eux-mêmes.

L’épouse de M. Vassiliou s’est dite consternée par le fait que le vase avait été vendu aux enchères de Christie’s en mai.

«Je suis sûr que mon mari sera très déçu. Après que Mme Thatcher ait cessé d'être Premier ministre, cette ancienne poterie, qui était un cadeau, aurait dû trouver sa place au 10 Downing Street. Il ne devrait certainement pas être vendu par ses héritiers. Ce n'était pas un cadeau personnel », a écrit sur Twitter Androulla Vassiliou, ancienne commissaire européenne chargée de l'éducation et de la culture.

Source

Heliabrine Monaco

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *