Chronologie de l’implication présumée du fils de Shah Rukh Khan, Aryan Khan, dans une affaire de drogue

Aryan Khan, le fils de l’acteur de Bollywood Shah Rukh Khan, a été arrêté puis arrêté par le Bureau de contrôle des stupéfiants (BNC) dans le cadre d’une affaire de drogue au début du mois. Aryan Khan est actuellement détenu à la prison centrale d’Arthur Road à Mumbai. Pendant ce temps, le tribunal devrait rendre l’ordonnance sur sa demande de libération sous caution aujourd’hui (20 octobre).

Vous trouverez ci-dessous une chronologie de l’affaire. Regarde.

2 octobre : Sur la base d’informations spécifiques, une équipe du Bureau de contrôle des stupéfiants (BNC) a mené un raid sur une prétendue fête de la drogue sur un navire de luxe qui se préparait à lever l’ancre pour un voyage de gala de deux nuits amusant à Goa. Le navire avait à son bord environ 1 300 passagers aisés. Parmi eux, huit personnes, dont Aryan Khan, le fils de la superstar de Bollywood Shah Rukh Khan, ont été arrêtées.

3 octobre : Le BCN a enregistré un FIR et réservé Aryan Khan avec les coaccusés Arbaaz Merchant et Munmun Dhamecha et d’autres en vertu des articles 8 (c), 20 (b), 27, 28, 29 et 35 de la Loi sur les stupéfiants et les substances psychotropes (DPS) , 1985. Plus tard, tous les accusés ont été présentés en détention provisoire devant le magistrat métropolitain en chef supplémentaire (ACMM) RK Rajebhosale. Après l’audience, Aryan a été placé en détention provisoire pendant une journée par la BCN.

4 octobre : La détention provisoire d’Aryan Khan ainsi que des deux autres coaccusés a été prolongée jusqu’au 7 octobre 2021. Cinq autres coaccusés dans l’affaire ont également été placés en détention provisoire par l’ACMM RM Nerlikar. Il s’agissait de Vikrant Chhoker, Mohak Jaswal, Gomit Chopra, Nupur Satija et Ishmeet Singh.

5 octobre : Quatre autres accusés ont été présentés en détention provisoire par des agents du BCN. Il s’agissait de Manish Rajgaria, Abdul Kedar, Avin Sahu et Shreyas Nair. Ils ont été placés sous la garde de la BCN jusqu’au 11 octobre 2021. Pendant ce temps, l’ami et coaccusé d’Aryan, Arbaaz Merchant, a déposé une demande de mise en liberté sous caution devant le tribunal. Il a également déposé une demande de vidéosurveillance du terminal d’où il a été arrêté. NCB a arrêté quatre autres personnes qui étaient les organisateurs de la fête. Gopal Jee Anand, Samir Sehgal, Manav Singhal et Bhaskar Arora faisaient partie de l’équipe organisatrice. Ils ont été placés sous la garde de la BCN jusqu’au 14 octobre 2021.

7 octobre : Le tribunal d’instance de Mumbai a envoyé Aryan Khan en détention judiciaire de 14 jours. Cependant, Aryan a passé la nuit sous la garde de la BCN, car les autorités pénitentiaires n’ont pas admis les accusés après 18 heures sans rapport COVID. Leur demande de caution provisoire de Khan et d’autres devait ensuite être entendue le 8 octobre.

8 octobre : Le juge Nerlikar a rejeté la demande de libération sous caution d’Aryan Khan, Arbaaz Merchant et Munmun Dhamecha après une audience marathon d’environ 5 heures. Le tribunal de Mumbai a annoncé que le plaidoyer d’Aryan Khan serait entendu le 13 octobre.

11 octobre : Satish Maneshinde a déposé une demande de libération sous caution devant le Tribunal spécial en vertu de la loi NDPS pour une audience urgente car il n’était pas inscrit au conseil d’administration.

13 octobre : Le tribunal entend les arguments de l’avocat de la défense et de l’accusation. Au tribunal, Amit Desai a déclaré : « La loi doit être réformatrice, ce n’est pas la façon de le faire. Ce ne sont pas des trafiquants de drogue. Ils ont assez souffert. était en possession de drogue, mais s’il avait connaissance de la possession de drogue avec Arbaaz, c’est aussi bon que sa propre possession.

14 octobre : Après avoir entendu les arguments de l’ASG représentant le NCB et de l’avocat d’Aryan Khan, Amit Desai, le juge VV Patil a réservé son ordonnance sur la demande de libération sous caution jusqu’au 20 octobre.

20 octobre : À l’heure actuelle, Aryan est détenu à la prison d’Arthur Road et le tribunal devrait rendre son verdict dans l’après-midi d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *