Chris Rock: Le succès n’efface pas le traumatisme |  Nouvelles des gens

Los Angeles: L’acteur et comédien hollywoodien Chris Rock dit qu’il a utilisé son temps pendant le verrouillage induit par COVID-19 pour suivre de nombreuses thérapies pour s’attaquer aux problèmes de son passé, car le succès n’efface pas le traumatisme.

Lorsqu’on lui a demandé si ses expériences de racisme infantile avaient encore un impact, il a répondu: « Ouais, c’est bizarre. J’ai fait une thérapie. C’est ce que j’ai fait pendant COVID – beaucoup de thérapie. Le succès n’efface pas le traumatisme. Il ne suffit pas t. Donc, je devais définitivement reprendre la thérapie et vraiment traverser mon enfance. « 

Rock dit a «  pardonné  » à quiconque a fait du mal dans le passé et ne voit pas l’intérêt d’appeler les gens maintenant pour des choses qu’ils ont faites il y a des décennies, rapporte femalefirst.co.uk.

« L’essentiel est que je pardonne à tous ceux qui ont été impliqués. Je ne veux pas critiquer la culture de quoi que ce soit, mais ce qui m’est arrivé il y a 30 ans. cela m’a frappé, et a mis leurs visages sur Instagram, et a dit leurs noms et tout ça, n’est-ce pas?  » Rock a déclaré au magazine Telegraph.

Il a ajouté: « Et ils ne travailleraient plus jamais. Leur vie serait complètement détruite. Alors je vais prier pour qu’ils apprennent leur leçon. J’ai fait aller des enfants à l’université – ça ne serait pas nul si un enfant ne pouvait pas y aller. à l’université parce que leur père m’a traité de ***** en 1979? Alors je ne vais pas faire ça. Je vais prendre la très haute route. « 

Rock a deux filles, Lola, 19 ans, et Zahra, 16 ans, avec son ex-épouse Malaak Compton-Rock.

Toutes les actualités du site n'expriment pas le point de vue du site, mais nous transmettons cette actualité automatiquement et la traduisons grâce à une technologie programmatique sur le site et non à partir d'un éditeur humain.

Comments